1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Jeff Koons : son "Bouquet de Tulipes" divise Françoise Nyssen et Anne Hidalgo
1 min de lecture

Jeff Koons : son "Bouquet de Tulipes" divise Françoise Nyssen et Anne Hidalgo

Info RTL CONFIDENTIELS RTL - D'après nos informations, l'immense oeuvre de l'artiste contemporain, qui aurait dû être installée devant le Palais de Tokyo (à deux pas du Trocadéro), ne sera finalement pas plantée à cet endroit. La ministre de la Culture a opposé une fin de non recevoir à la maire de Paris.

La ministre de la Culture François Nyssen et l'artiste contemporain Jeff Koons, le 30 janvier 2018
La ministre de la Culture François Nyssen et l'artiste contemporain Jeff Koons, le 30 janvier 2018
Crédit : AFP / STEPHANE DE SAKUTIN
Jeff Koons : son "Bouquet de Tulipes" divise Françoise Nyssen et Anne Hidalgo
03:08
Jeff Koons : son "Bouquet de Tulipes" divise Françoise Nyssen et Anne Hidalgo
03:08
Vincent Derosier & Loïc Farge

C'est un dossier sensible et très politique. D'après nos infirmations, la ministre de la Culture Françoise Nyssen refuse que  l'oeuvre de Jeff Koons soit installée entre le Palais de Tokyo et le Musée d'art moderne, en plein cœur de la capitale, pour des raisons financières.

C'était le souhait d'Anne Hidalgo, mais c'est la ministre qui décide puisque le terrain appartient à l'État. La Mairie de Paris me confirme que Françoise Nyssen a demandé à Anne Hidalgo de trouver un autre point de chute. Et ce n'est pas facile.

Ce "Bouquet de Tulipes" pèse 33 tonnes et fait 10 mètres de haut. L'artiste américain l'a offert à la ville pour rendre hommage aux victimes des attentats de 2015 et 2016. En tout cas, cette décision de François Nyssen ne va rien arranger à la polémique qui a éclaté il y a quelques temps.

Petite guéguerre

Jeff Koons demande à ce que l'oeuvre soit installée au Trocadéro, sinon rien. Enfin le style de l'oeuvre ne plait pas à toutes les associations de victimes. Le "Bouquet de Tulipes" pourrait atterrir dans des arrondissements populaires.

À lire aussi

Mais ni l'artiste, ni les mécènes qui financent l'oeuvre, ne veulent s'éloigner du cœur de la capitale. Bref le casse-tête est proportionnel à la taille de l'œuvre. Et le gouvernement ne semble pas très pressé d'aider Anne Hidalgo...

Cela ressemble à une guéguerre entre la mairie de Paris et le gouvernement. "Françoise Nyssen a lâché Anne Hidalgo", me confie un parlementaire. Un proche de la maire de Paris se désole. Car selon lui, "il faut désormais tout reprendre à zéro et chercher un nouveau point de chute".

Du côté de l'Élysée, on assure qu'il n'y a aucune intention de nuire. Un conseiller ministériel, lui, est beaucoup plus cash : "Qu'Anne Hidalgo se démerde !". Voila qui va bien faire avancer le dossier...

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/