1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Jean-Noël Guérini quitte le Parti socialiste
1 min de lecture

Jean-Noël Guérini quitte le Parti socialiste

Le président du Conseil général des Bouches-du-Rhône a annoncé par communiqué qu'il quittait le Parti socialiste, lundi 7 avril.

Le président PS des Bouches-du-Rhône, Jean-Noël Guérini, le 24 janvier 2014 (Archives).
Le président PS des Bouches-du-Rhône, Jean-Noël Guérini, le 24 janvier 2014 (Archives).
Crédit : AFP / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT
Etienne Baldit
Etienne Baldit

Jean-Noël Guérini quitte le Parti socialiste. Le président du Conseil général des Bouches-du-Rhône, qui faisait l'objet d'une procédure d'exclusion, l'a annoncé par communiqué, lundi 7 avril.

Militant au PS depuis 1967, il annonce cependant vouloir "poursuivre [son] action à la tête du Conseil général". "C’est une épreuve pour moi, mais j’y suis contraint. Ce parti, je ne le reconnais plus. Je ne m’y reconnais plus", explique-t-il.


"Depuis maintenant quatre ans, je suis la cible d’attaques de socialistes, qui n’ont eu de cesse de me déshonorer, en distillant bien des contre-vérités, pour jeter le discrédit et la suspicion sur ce que j’ai fait et sur ce que je suis. Ils n’ont eu de cesse d’instrumentaliser une interminable instruction judiciaire qui, certes, me vaut d’être mis en examen, mais dans laquelle je n’ai pas été jugé", poursuit le communiqué.

Le sénateur des Bouches-du-Rhône est particulièrement remonté contre ce qui est désormais son ancien parti. "Comment ne pas rappeler que dans sa deuxième demande de levée d’immunité parlementaire, après trois ans d’enquêtes, d’écoutes, de violations du secret de l’instruction le juge lui-même écrit en octobre 2012 que 'le rôle joué par Jean-Noël Guérini est naturellement difficile à cerner et surtout à critiquer'", explique-t-il. "Aujourd'hui, près de cinq ans après le début de cette campagne où la haine et le fiel se sont déversés, il est prouvé que jamais je ne me suis enrichi et pas la moindre preuve matérielle contre mes supposés errements liés aux activités, peut-être condamnables de mon frère, n’a pu être fournie."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/