1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Jean-Michel Blanquer espère rester 5 ans à son poste de ministre de l'Éducation
1 min de lecture

Jean-Michel Blanquer espère rester 5 ans à son poste de ministre de l'Éducation

Invité de "L'Émission Politique" sur France 2, le ministre de l'Éducation nationale estime que "c'est une ambition suffisamment grande en soi, il y énormément de choses à faire, il faut du temps pour faire avancer les choses".

Jean-Michel Blanquer, à "L'Émission Politique", le 15 février 2018
Jean-Michel Blanquer, à "L'Émission Politique", le 15 février 2018
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Marie-Pierre Haddad & AFP

Jean-Michel Blanquer espère rester cinq ans à son poste de ministre de l'Éducation, même si cela ne dépend pas que de lui, afin de pouvoir "s'inscrire dans la durée", nécessité pour que "les choses avancent", a-t-il déclaré jeudi soir sur France 2. 

Interrogé sur ses espoirs de rester rue de Grenelle, un poste où les ministres restent rarement plus de deux ans, Jean-Michel Blanquer a déclaré : "Oui, mais ça ne dépend pas que de moi, cela dépend de la confiance du Premier ministre et du président en particulier. Si vous me demandez jusqu'où j'irai, j'irai jusqu'au ministère de l'Éducation nationale. C'est une ambition suffisamment grande en soi, il y énormément de choses à faire, il faut du temps pour faire avancer les choses".
 
Jean-Michel Blanquer est le deuxième membre du gouvernement invité à L'Émission Politique sur France 2, après le Premier ministre Édouard Philippe. Il est cette semaine à la Une de deux hebdomadaires. Pour Le Point, il est tout simplement "le vice-président". Et Valeurs actuelles, qui lui consacre sa couverture pour la deuxième fois, titre : "la nouvelle star". "Blanquer, chouchou de la classe", écrit Le Parisien, "Blanquer s'impose comme l'atout réformateur", avance Le Figaro

Pour le directeur de la rédaction de Libération, Laurent Joffrin, la réforme "obéit à une dose de bon sens". La Croix titre sur "le pari" de Jean-Michel Blanquer de "changer l'école". Seule L'Humanité accuse le ministre de "lessiver le bac". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/