2 min de lecture Front national

Jean-Marie Le Pen sur Twitter : "Ferme ta gueule espèce de Collard"

Le fondateur du Front national a invectivé sur Twitter le député FN du Gard qui s'était indigné de son nouveau dérapage sur la Shoah jeudi matin.

Jean-Marie Le Pen, le 25 janvier 2015. (archives)
Jean-Marie Le Pen, le 25 janvier 2015. (archives) Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
et AFP

Jean-Marie Le Pen ne fait pas dans la dentelle. Invité de BFMTV jeudi matin, le président d'honneur du Front national a maintenu ses propos sur la Shoah en affirmant que les chambres à gaz avaient été "un détail" de la Seconde guerre mondiale. Prononcés une première fois en 1987 et très largement condamnés, ces propos ont été volontiers répétés par Jean-Marie Le Pen : en 1997, à Munich (Allemagne), en 2008, au magazine Bretons, en 2009 au Parlement européen, etc. Il a été condamné plusieurs fois. Le parquet de Paris a ouvert une enquête ce jeudi pour contestation de crime contre l'humanité.

"Un tract ambulatoire pour Manuel Valls"

Une sortie de piste qui lui a valu de s'attirer les foudres sa fille, lassée de cette énième "provocation volontaire" et de nombreuses associations. Quelques heures plus tard, le député frontiste du Gard s'est indigné sur Twitter de ce nouveau dérapage de la figure tutélaire du parti d'extrême-droite. "La Shoah est l'abomination des abominations et Jean-Marie Le Pen un tract ambulatoire pour Manuel Valls", a-t-il affirmé.

Une pique en 140 caractères qui a provoqué l'ire de Jean-Marie Le Pen qui lui a aussitôt répondu sur le réseau social par un tweet d'une rare violence. "Ferme donc ta gueule, espèce de Collard !", s'est-il emporté, dans un jeu de mot entre le patronyme de l'avocat et une injure bien connue, suscitant une vague de retweets et de nombreux commentaires consternés.

Gilbert Collard a refusé de commenter cette attaque, qui rappelle une autre passe d'armes entre les deux hommes.

Une inimitié chronique

À lire aussi
Tribunal (illustration) justice
Bretagne : l'ex-élue Catherine Blein condamnée pour apologie du terrorisme

L'avocat a exprimé à plusieurs reprises des désaccords avec Jean-Marie Le Pen. Lorsque le co-fondateur du FN avait suggéré de faire une "fournée" d'artistes critiques du FN, et notamment Patrick Bruel, qui est juif, M. Collard lui avait suggéré de "prendre sa retraite" et avait assuré qu'il "(compliquait) la tâche" de Marine Le Pen. À l'époque, il avait toutefois dit ne "pas croire du tout qu'il soit antisémite".

Jean-Marie Le Pen avait alors suggéré à Gilbert Collard en retour de "changer les consonnes de son nom". En juin 2012, juste après l'élection de Gilbert Collard à l'Assemblée national grâce au soutien du FN, le patriarche frontiste avait aussi estimé que "Collard est un roublard, quelqu'un vis-à-vis duquel on ne se sent pas obligé d'être indulgent". "On peut avoir de la considération pour lui et pas de la sympathie", avait-il ajouté.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Jean-Marie Le Pen Gilbert Collard
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants