1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Jean-Marie Le Pen candidat contre Marion Maréchal en PACA ?
2 min de lecture

Jean-Marie Le Pen candidat contre Marion Maréchal en PACA ?

Selon Le Parisien, le fondateur du Front national envisagerait de se présenter dans la même région que sa petite-fille à la fin de l'année pour les régionales.

Jean Marie Le Pen et Marion Maréchal Le Pen en septembre 2012 à La Baule-Escoublac
Jean Marie Le Pen et Marion Maréchal Le Pen en septembre 2012 à La Baule-Escoublac
Crédit : AFP PHOTO ALAIN JOCARD
Cécile De Sèze
Cécile De Sèze

Nouvelle crise dans le clan Le Pen ? Après les multiples rebondissements qui ont opposé la fille, Marine, et le père, Jean-Marie, ce dernier n'a pas dit son dernier mot. La guerre n'est pas finie tant qu'il n'y aura pas de vaincu, et Jean-Marie Le Pen n'est pas si facile à abattre politiquement. 

Ce samedi 18 juillet, Le Parisien croit savoir qu'une "hypothèse d'une liste Front national" aux prochaines régionales conduite par Le Pen père "ne peut plus être écartée". Selon des sources proches du fondateur du parti d'extrême droite, Jean-Marie Le Pen envisagerait, pourquoi pas, une candidature en PACA (Provence-Alpes-Côte d'Azur). Mais voilà, sa petite-fille, Marion Maréchal, a déjà annoncé sa propre candidature, même si elle l'a récemment remise en cause

Florian Philippot contre Jean-Marie Le Pen

Le fait est qu'une candidature du grand-père pourrait remettre de l'huile sur le feu alors que celui-ci est en conflit avec une branche du parti, notamment celle proche de Florian Philippot qu'il a traité de "jeune con" en mai dernier. Cité par le quotidien, un conseiller régional suspendu du parti, Laurent Comas, confie qu"ils sont en train de préparer, pour les régionales, "une liste avec Jean-Marie Le Pen en tête de liste si ce dernier reste personna non grata au FN". Un peu de chantage en somme.

Mais en réalité, cette candidature serait davantage un pied de nez au numéro 2 du parti qu'une manœuvre pour affaiblir Marion Maréchal. Celui qui a "déclaré la guerre", selon Jean-Marie Le Pen, est dans le viseur de nombreux élus régionaux qui semblent organiser une fronde contre Florian Philippot. Toutefois, toujours d'après le journal, Bruno Gollnisch, au parti depuis 1983, ne croit pas à une telle candidature et la jugerait "pour le moins hasardeuse". Jean-Marie Le Pen, lui, n'a pas commenté et laisse planer le doute, comme le commente Le Parisien.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/