1 min de lecture Jean-Marc Ayrault

Jean-Marc Ayrault : "Ma loyauté a été poussée à l'extrême"

REPLAY - L'ancien premier ministre évoque son passage à Matignon dans un documentaire diffusé ce lundi 13 avril sur "France 3".

Yves Calvi RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Jean-Marc Ayrault : "Ma loyauté a été poussée à l'extrême" Crédit Image : AFP PHOTO / JEAN-SEBASTIEN EVRARD | Crédit Média : Elizabteh Martichoux | Durée : | Date : La page de l'émission
245_MARTICHOUX
Elizabeth Martichoux et La rédaction numérique de RTL

Dans un documentaire réalisé par sa propre fille, Élyse, Jean-Marc Ayrault revient sur son passage à Matignon. L'ancien premier ministre s'y confie, racontant par exemple que François Hollande réglait certains dossiers avec ses ministres par SMS, en passant au-dessus de Matignon.

"C'est navrant", commente Jean-Marc Ayrault, qui évoque également le dossier Florange. Arnaud Montebourg met alors sa démission dans la balance, amenant le Premier ministre à plaider pour son départ du gouvernement. Malgré cela, François Hollande lui demande de rester. "Là, Arnaud Montebourg a pété les plombs, se souvient Jean-Marc Ayrault (...) Moi, j'ai gardé mon sang-froid. Je n'ai pas bronché".

"C'est incroyable que ton ministre t'insulte ; ton président te demande de faire en sorte qu'il reste et toi, tu le fais", s'étonne son interlocutrice. "Je dis que je le regrette, plaide l'ancien premier ministre. Ma loyauté a été poussée à l'extrême. Je l'ai dit au président de la République, depuis". Revenu à la vie normale, Jean-Marc Ayrault ravive certains souvenirs politiques avec sincérité. Un film inédit qui sera diffusé ce lundi 13 avril à 22h25 sur France 3.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jean-Marc Ayrault Matignon Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants