2 min de lecture Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon souhaite "élargir" le Front de gauche aux frondeurs du PS et aux écologistes

Le co-fondateur du Parti de gauche promet une "mélenchonisation" face à un "organisme de gauche" qui est "atteint de macronite".

Jean-Luc Mélenchon s'est dit prêt à se présenter à la présidentielle 2017 à l'occasion du congrès du Parti de gauche
Jean-Luc Mélenchon s'est dit prêt à se présenter à la présidentielle 2017 à l'occasion du congrès du Parti de gauche Crédit : AFP
Julien Absalon
Julien Absalon
et AFP

En conclusion de l'université d'été du Parti de gauche à Toulouse, Jean-Luc Mélénchon a tendu la main aux frondeurs du Parti socialiste et aux écologistes. Dans un discours prononcé devant un amphithéâtre plein de l’université Jean Jaurès, le co-fondateur du parti a lancé un appel à "se rassembler" au sein du Front de gauche.

"Le Front de gauche doit être la base sur laquelle doit se construire la suite. Il doit impérativement s'élargir, se donner une nouvelle vocation", a-t-il lancé au terme de trois jours de débats.

J'aimerais bien que la droite s'en aille du PS

Jean-Luc Mélenchon
Partager la citation

À trois mois des élections régionales, Jean-Luc Mélenchon a donc évoqué en particulier la crise d'Europe Écologie-Les Verts, en pleine tourmente après les départs de François de Rugy et Jean-Vincent Placé. "Cette union va pouvoir se faire. Quel sens ça pourrait bien avoir, des listes autonomes toutes seules de EELV sous leur seule étiquette ? Ça ne peut pas peser dans la réalité", a estimé après son discours celui qui s'était récemment prononcé en faveur d'une économie portée vers la mer.

Le député européen a par ailleurs fait une comparaison avec les deux départs enregistrés dans les rangs d'EELV et la situation idéologique du Parti socialiste : "Je ne me moque pas d'eux. Ils sont loyaux, ils ont une idée, elle n'est pas compatible, ils s'en vont. J'aimerais bien que ce soit la même chose au PS et que la droite s'en aille du PS".

Une lutte contre la "macronite"

À lire aussi
Jean-Michel Blanquer au Grand Jury le 15 décembre 2019 Jean-Luc Mélenchon
Propos de Mélenchon contre le Crif : "C'est ignoble", réagit Blanquer sur RTL

Jean-Luc Mélenchon a également ironisé sur la "mélenchonisation rampante des écologistes" évoquée sur LCI par Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire du Parti socialiste. Il en a alors profité pour égratigner le ministre de l'Économie Emmanuel Macron. "Tout organisme de gauche ou qui se veut tel, atteint de macronite (sic) est promis à la mélenchonisation, qui est la réaction de l'organisme sain pour conserver son identité".

En revanche, pas question pour l'ancien sénateur de l'Essonne de mettre en place un "Front de libération nationale", englobant la gauche et la droite. Une idée mise sur la table par l'économiste Jacques Sapir. "Honte à ceux qui essayent de nous embrigader dans un camp qui n'est pas le nôtre", a clamé Jean-Luc Mélenchon.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jean-Luc Mélenchon Front de gauche Parti de gauche
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants