3 min de lecture La France insoumise

Qu'est-ce que le "coup d'État social" dont parle Jean-Luc Mélenchon ?

ÉCLAIRAGE - Jean-Luc Mélenchon a mis en garde Emmanuel Macron, dès son élection à la tête du pays, contre le "coup d'État social" à venir sur la réforme du Code du travail.

Jean-Luc Mélenchon à Marseille, le 27 août 2017
Jean-Luc Mélenchon à Marseille, le 27 août 2017 Crédit : BERTRAND LANGLOIS / AFP
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Dans la bouche de Jean-Luc Mélenchon, les mobilisations organisées contre le contenu des ordonnances pour réformer le Code du travail sont des "dates de combat". Et pour cause, le leader de la France insoumise a appelé à manifester lors de tous les rassemblements, qu'ils soient organisés par le CGT ou d'autres syndicats. 

Ce samedi 23 septembre, La France insoumise appelle à son tour à descendre dans la rue pour la deuxième fois depuis l'élection d'Emmanuel Macron. Une précédente manifestation avait en effet été organisée le 12 juillet dernier. Jean-Luc Mélenchon appelait "à une forme d'insurrection morale" et à entrer en "résistance"

"Le texte du gouvernement veut permettre que l'accord d'entreprise soit plus mauvais que la loi (…) Entre le faible et le fort, entre le riche et le pauvre, c'est la liberté qui opprime et la loi qui protège", a-t-il ajouté.

À lire aussi
Jean-Luc Mélenchon à la sortie de son audition dans les locaux de la police anticorruption le 18 octobre 2018 La France insoumise
Jean-Luc Mélenchon : pourquoi deux informations judiciaires ont été ouvertes ?

Une vague "dégagiste"

Dès l'annonce des premières discussions, le leader de la France insoumise a milité férocement contre ce qu'il appelle le "coup d'État social". Pour lui, "le peuple doit déferler à Paris contre le coup d'État social, antidémocratique, qui s'organise contre lui". Fin août, il prédisait que le peuple français ne voulait "plus de la politique libérale qui abandonne les gens à la sauvagerie de la compétition de chacun contre tous".

Jean-Luc Mélenchon juge que "notre société est en train de basculer sous les coups du capital, dans un ordre des choses et une organisation sociale qui tournent le dos à ce que le Conseil national de la Résistance et toutes les luttes de nos anciens ont forgé pour nous libérer".

Le député de la France insoumise s'était exprimé lors des rendez-vous d'été du mouvement : "La vague dégagiste va reprendre et s’amplifier. Elle a rendez-vous le 23 septembre. C’est le moment de venir, les gens, d’exprimer dans la démocratie de la rue, les leçons des élections que vous avez porté avec vos bulletins de vote et par l’abstention".

C’est le moment de se rebeller, les gens ! C’est notre devoir de dire qu’on ne lâchera rien !

Jean-Luc Mélenchon
Partager la citation

Face aux militants, l'ancien candidat à l'élection présidentielle affirmait : "Assez de bavardages, plus d’action. Pas de bla-bla, du combat. C’est à nous de marcher devant. Nous devons agir en pleine responsabilité de notre nouvelle situation. Être capables de continuer à exprimer un programme alternatif à celui des libéraux. Être prêts à gouverner à tout moment s’il le fallait. Et nous y sommes prêts ! (…) C’est le moment de se rebeller, les gens ! C’est notre devoir de dire qu’on ne lâchera rien ! C’est la lutte, la lutte, la lutte et encore la lutte ! (…) La meilleure forteresse des tyrans, c’est l’inertie des peuples !".

La réponse cinglante d'Édouard Philippe

L'expression de "coup d'État social" avait déjà été employée par l'ancien candidat à l'élection présidentielle le 6 juin 2017 sur TF1. "Mon rôle est d'alerter : ne vous laissez pas endormir. Depuis trois semaines, il y a un concert de louanges pour le chef de l'État, c'est pas bon ! Ne lui donnez pas le pouvoir absolu, ne lui donnez pas les pleins pouvoirs !", indique-t-il. Le gouvernement applique un "retour au XIXe siècle"

L'expression, entré dans le langage de la France insoumise, a fait réagir Édouard Philippe. Le 28 août dernier, le Premier ministre avait renvoyé Jean-Luc Mélenchon "à sa fascination vénézuélienne". Il ajoutait : "Je peux comprendre le romantisme échevelé, je peux comprendre la fascination vénézuelienne mais je veux dire aux Français que ce que nous préparons, c'est une transformation discutée, pensée et nécessaire pour le développement de l'économie française (...) Comment pouvez-vous être crédible quand vous dites aux Français (qu')il s'agit d'un coup d'État ?". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La France insoumise Jean-Luc Mélenchon Code du travail
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789884496
Qu'est-ce que le "coup d'État social" dont parle Jean-Luc Mélenchon ?
Qu'est-ce que le "coup d'État social" dont parle Jean-Luc Mélenchon ?
ÉCLAIRAGE - Jean-Luc Mélenchon a mis en garde Emmanuel Macron, dès son élection à la tête du pays, contre le "coup d'État social" à venir sur la réforme du Code du travail.
https://www.rtl.fr/actu/politique/jean-luc-melenchon-qu-est-ce-que-le-coup-d-etat-social-7789884496
2017-09-23 07:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Twisu-ODDIBZArcry-_scg/330v220-2/online/image/2017/0829/7789884654_jean-luc-melenchon-a-marseille-le-27-aout-2017.jpg