1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Jean-Luc Mélenchon participe à une opération coup de poing contre McDonald's
2 min de lecture

Jean-Luc Mélenchon participe à une opération coup de poing contre McDonald's

Le candidat de la France insoumise a dénoncé la rapacité et cupidité des multinationales samedi 25 mars.

Jean-Luc Mélenchon dénonce l'évasion de McDonald's à Paris le 25 mars 2017.
Jean-Luc Mélenchon dénonce l'évasion de McDonald's à Paris le 25 mars 2017.
Crédit : Lionel BONAVENTURE / AFP
Geoffroy Lang & AFP

"Frites par frites, nuggets par nuggets, nous reprendrons le fric de McDonald's", a tonné Jean-Luc Mélenchon au cours d'une opération coup de poing. Aux côtés de syndicalistes CGT, le candidat de la France insoumise a participé à une opération de blocage d'un fastfood de l’enseigne américaine à Paris, pour protester contre la "rapacité" et la "cupidité" des multinationales et plaider pour une "harmonisation fiscale" européenne. 

Arrivé peu après midi devant le McDonald's proche de la gare de l'Est à Paris, le candidat de La France insoumise a été accueilli par une dizaine de membres de la CGT, qui scandaient "Si t'aimes pas la fraude fiscale, tape dans tes mains". Jean-Luc Mélenchon, venu "appuyer les luttes sociales", a fustigé le fonctionnement du groupe américain McDonald's, visé pour une plainte pour blanchiment de fraude fiscale et abus de biens sociaux.

McDonald's est le symbole d'un système général de rapacité, de cupidité des multinationales qui pratiquent toutes la fraude fiscale

Jean-Luc Mélenchon

"McDonald's est le symbole d'un système général de rapacité, de cupidité des multinationales qui pratiquent toutes la fraude fiscale", a déclaré le député européen. Soupçonné de diminuer artificiellement ses bénéfices au moyen de redevances versées à sa maison mère européenne basée au Luxembourg, McDonald's est dans le collimateur du fisc français depuis plus de trois ans.

"Qui a décidé d'organiser cette triche gigantesque ? C'est Jean-Paul Juncker", le président de la Commission européenne, a accusé M. Mélenchon, qui a estimé à 75 millions d'euros le manque à gagner pour l'État. Une enquête préliminaire a été ouverte début 2016 par le parquet national financier après le dépôt d'une plainte d'élus syndicaux contre McDonald's France pour "blanchiment de fraude fiscale en bande organisée".

L'Italie tenté par le dumping fiscal

À écouter aussi

Interrogé au sujet des célébrations du 60e anniversaire du traité de Rome ce samedi 25 mars, Jean-Luc Mélenchon a plaidé pour "l'harmonisation fiscale et sociale" de l'Europe. "L'Europe de demain ne sera pas celle d'aujourd'hui. En Italie, le fisc a ouvert au début du mois de mars une procédure permettant aux très riches étrangers d'installer leur résidence fiscale en Italie en échange d'un impôt forfaitaire de 100.000 euros par an sur leurs revenus à travers le monde.

Prévue par la loi de finances 2017, cette mesure vise à faire concurrence à des pays comme le Royaume-Uni ou l'Espagne qui ont ainsi attiré footballeurs et chanteurs. Selon la presse italienne, elle pourrait intéresser un millier de personnes dans l'immédiat.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/