2 min de lecture Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon : "Emmanuel Macron parle aux gens comme à des domestiques"

LE GRAND JURY - Jean-Luc Mélenchon a fustigé les récentes déclarations polémiques d'Emmanuel Macron, qu'il refuse de classer à gauche.

245x300_Sportouch Le Grand Jury Benjamin Sportouch iTunes RSS
>
Pour Jean-Luc Mélenchon, la primaire de la gauche "sert à désigner le perdant" Crédit Média : Olivier Mazerolle | Date :
La page de l'émission
Olivier Mazerolle
Olivier Mazerolle et Ludovic Galtier

On l'a compris. La primaire, organisée par la Belle Alliance populaire, n'est pas du goût de Jean-Luc Mélenchon. Le candidat de la France insoumise n'est pas plus tendre avec Emmanuel Macron, qu'il refuse de qualifier d'homme de gauche. "M. Macron n'est pas à gauche", s'étouffe-t-il au micro du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI

Si un électeur socialiste devait choisir entre sa candidature et celle de son homologue du mouvement En Marche !, il ferait appel à "leur cerveau". "Parce que (l'électeur socialiste, ndlr) est équipé d'une chose grise sous ses cheveux qui sont lavables d'un cerveau qui n'est pas lavable. Et donc il aurait de la mémoire. Et il se rappellerait que les solutions que propose M. Macron sont des solutions qui échouent depuis 30 ans, c'est le libéralisme."

Pour se démarquer d'Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon a pris un malin plaisir à commenter ses récentes déclarations. En meeting dans le Nord, le patron d'En marche a évoque l'"alcoolisme" du bassin minier et fait polémique. "Il n'en rate pas une, il ne peut pas s'en empêcher. Il arrive dans le Pas-de-Calais et il leur dit qu'il y a le tabagisme et l'alcoolisme, il ne manque plus que l'inceste comme ça le tableau serait complet. Il s'en va aux Antilles et en cours de route il dit qu'il va s'expatrier. Cet homme vit ailleurs. Il vit tellement ailleurs qu'il parle à des gens comme à des domestiques", faisant référence à sa conclusion de son meeting parisien.

Le ton de Macron dans le viseur de Mélenchon

À lire aussi
La chronique de Laurent Gerra du 12 juillet 2019 humour
La chronique de Laurent Gerra du vendredi 12 juillet

Sur le fond, Jean-Luc Mélenchon reproche à son adversaire à la présidentielle ses propos sur le chômage. "Ce qu'il dit hier (samedi 14 janvier, ndlr), je ne veux plus entendre de gens qui disent 'je veux rester encore un peu au chômage'. Vous en connaissez des gens qui disent : 'Je veux rester encore un peu au chômage'. 14.000 personnes par an meurent des maladies qui sont liées à la déprime du chômage."

Il se distingue d'Emmanuel Macron sur le remboursement intégral de l'optique et des soins dentaires et auditifs. "Quand M. Macron propose 100% de remboursement, il propose que vous payiez davantage (via les complémentaires, ndlr) tandis que moi je dis que vous payerez la même chose, mais que 100% sera remboursé. Parce que je créé la sécurité sociale intégrale", à l'image du système de santé qui existe en Alsace et en Moselle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jean-Luc Mélenchon Emmanuel Macron La République En Marche
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786743911
Jean-Luc Mélenchon : "Emmanuel Macron parle aux gens comme à des domestiques"
Jean-Luc Mélenchon : "Emmanuel Macron parle aux gens comme à des domestiques"
LE GRAND JURY - Jean-Luc Mélenchon a fustigé les récentes déclarations polémiques d'Emmanuel Macron, qu'il refuse de classer à gauche.
https://www.rtl.fr/actu/politique/jean-luc-melenchon-emmanuel-macron-parle-aux-gens-comme-a-des-domestiques-7786743911
2017-01-15 14:16:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/QweG9YHCD6HQ4YRxHc35Hg/330v220-2/online/image/2017/0115/7786745362_jean-luc-melenchon-sur-le-plateau-du-grand-jury-rtl-le-figaro-lci-dimanche-15-janvier-2017.jpg