2 min de lecture Société

Jean-Luc Mélenchon "a perdu pied" sur la laïcité, estime Christophe Castaner sur RTL

INVITÉ RTL - Le délégué général de La République En Marche était confronté jeudi 30 novembre à Jean-Luc Mélenchon dans "L'Émission politique" de France 2. Il fait le bilan de cette opposition.

L'invité de RTL
Christophe Castaner était l'invité de RTL vendredi 1er décembre
Crédit Média : RTLnet Crédit Image : Kathleen Franck / RTLnet
Voir la suite

Christophe Castaner a débattu sur divers thèmes avec Jean-Luc Mélenchon dans L'Émission politique sur France 2, ce jeudi 30 novembre. Le secrétaire d'État en charge des Relations avec le Parlement, nouveau chef de La République en Marche, évoque, dans le studio de RTL où il est invité ce vendredi 1er décembre, une épreuve de jaugeage politique pour lui comme pour son adversaire politique. "C'était un test important pour lui, ça l'était aussi pour moi", reconnaît celui qui a pris les rênes du parti présidentiel une semaine plus tôt. Mais pour lui, Jean-Luc Mélenchon, qui doit crédibiliser son rôle de premier opposant, "a perdu pied" sur la thématique de la laïcité

"S'il y a bien un sujet où il ne m'a pas convaincu c'est celui-ci. On voit d'ailleurs comment son groupe - et pourtant ils ne sont pas très nombreux, moins de 20 députés à l'Assemblée nationale, tacle le patron REM – portent des positions totalement différentes. Ils veulent du coup radicaliser", estime-t-il. "Le moment où il explique que Manuel Valls est d'extrême-droite montre toute la limite, illustre Christophe Castaner, qui analyse diverses formes d'idées sur la laïcité au sein-même du camp Mélenchon. 

Castaner reconnaît "une laïcité historique" à Mélenchon

"Il y a une ligne, celle des indigènes de la République - une partie de ses troupes qui ont fait sa campagne, qui ont voté pour lui qui aujourd'hui accompagnent une forme de radicalité dans la pensée par rapport à la religion. Et puis il y a sa vraie laïcité, sa laïcité historique, que je lui reconnais, mais il a perdu pied sur ce sujet", analyse l'ex-porte-parole du gouvernement.

La veille, le patron de la France insoumise a en outre commis un laspsus au sujet de la députée de son groupe Danièle Obono, qu'il a présentée comme "militante antiraciste et antisémite", avant de se reprendre aussitôt. Le thème de la laïcité a été, pour Christophe Castaner, commentateur - de fait - partial du débat, le talon d'Achille de Jean-Luc Mélenchon lors de l'émission qui les a opposés.


La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés