1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Jean Lassalle visé par une plainte de l'entreprise Toyal
2 min de lecture

Jean Lassalle visé par une plainte de l'entreprise Toyal

L'entreprise de traitement d'aluminium a déposé une plainte contre le député MoDem des Pyrénées-Atlantiques pour "intrusion sur un site protégé sans autorisation".

Le député MoDem, Jean Lassalle, en avril 2013 à Paris (photo d'Archives).
Le député MoDem, Jean Lassalle, en avril 2013 à Paris (photo d'Archives).
Crédit : AFP / Kenzo Tribouillard
La rédaction numérique de RTL & AFP

Jean Lassalle "a pénétré lundi sur un chantier en cours, à Mourenx, visant à aménager un nouvel atelier de l'entreprise", a indiqué, ce samedi 29 mars, le Procureur de la République de Pau, Jean-Pierre Muller, confirmant une information du quotidien La République des Pyrénées"Monsieur Lassalle aurait pris des photos. L'enquête a été confiée à la gendarmerie d'Orthez," a précisé le Procureur. 

De son côé, le député centriste a déclaré "avoir posé un acte de résistance pacifique contre le déménagement de l'usine Toyal à Mourenx" au détriment de celle installée dans son canton, en Vallée d'Aspe, dont il est conseiller général. Il avait déjà observé en 2006 à l'Assemblée nationale une grève de la faim de 39 jours contre la fermeture de l'usine.

J'attaquerai Toyal devant les plus hautes autorités pour escroquerie politico-financière.

Jean Lassalle, député MoDem des Pyrénées-Atlantiques

Selon lui, "il est évident que Toyal va à plus ou moins grande échéance vider son usine d'Accous-Lescun au profit de Mourenx" et "ne va pas garder deux unités l'une à 60 km de l'autre". "Pour preuve, au lieu des 25.000 m² de terrain prévus à Lescun pour agrandir l'usine, ils n'en ont acheté que 8.000 m². On voit bien leur intention", a-t-il estimé.

L'entreprise d'aluminium Toyal Europe à Accous-Lescun est le premier employeur de la vallée d'Aspe où elle est implantée avec 143 employés"Personne ne peut se réjouir d'être assigné en justice. Je suis député, je respecte la justice" a-t-il commenté tout en indiquant qu'il se servirait de cette procédure judiciaire "pour en faire un procès politique et poser le problème de la financiarisation de toute notre économie qui conduit à des délocalisations et mettent les gens dans la rue".

"Dans un second temps, je vais déposer plainte contre Toyal à Pau pour non-respect d'accords internationaux. Ils nous ont fait construire à Accous une plate-forme de 25.000 m² qui a coûté 1, 5 million d'euros financés par l'État et les collectivités territoriales à 80 % et ils n'ont acheté que 8.000 m²". Ensuite, "j'attaquerai Toyal devant les plus hautes autorités pour escroquerie politico-financière", a-t-il ajouté.

Selon lui, "les gens ne votent plus parce qu'on ne leur dit pas les choses et cela se traduit par un résultat de 40% d'abstentions aux municipales et un vote en faveur du Front national. Mon devoir est de leur parler".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/