1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Jean Lassalle : qui est le candidat surprise à la présidentielle ?
2 min de lecture

Jean Lassalle : qui est le candidat surprise à la présidentielle ?

PORTRAIT - Avec 708 parrainages d'élus à son actif, le candidat sans étiquette fait partie des 11 candidats officiels à la présidentielle.

Le député MoDem, Jean Lassalle, en avril 2013 à Paris (photo d'Archives).
Le député MoDem, Jean Lassalle, en avril 2013 à Paris (photo d'Archives).
Crédit : AFP / Kenzo Tribouillard
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin

Il l'a fait. Le député sans étiquette Jean Lassalle a obtenu 708 parrainages d'élus tandis que 500 étaient nécessaires pour officialiser une candidature à l'élection présidentielle. Il fait donc partie des 11 prétendants officiels à l'Élysée. Maire de Lourdios-Ichère, petite commune de 162 âmes, depuis près de quarante ans, il dépeignait en 2016, dans l'annonce de sa candidature, un pays "qui n'a plus confiance en rien". Issu d'une famille de bergers, ce technicien agricole de formation est souvent présenté comme le "berger" du monde politique. Il a notamment fait parler de lui en 2013, lorsqu'il a entrepris une marche à travers la France pour rencontrer les citoyens déçus de la politique gouvernementale. La marche s'était étendue à l'Europe en 2014.

Encarté au MoDem de 2007 à 2016, Jean Lassalle a décidé, il y a un an, de quitter le parti de François Bayrou, l'un de ses plus vieux alliés en politique, pour des questions de divergences des idées. "Nous avons quasiment vécu toute notre vie publique ensemble. Aujourd'hui j'ai une différence de vision, en partie seulement de celle qu'il a. Nous en avons connu d'autres. Je ne pouvais pas partager le choix qu'il a fait à propos d'Alain Juppé parce que je n'y crois pas", indiquait Jean Lassalle dans une vidéo de La République des Pyrénées, déplorant le ralliement de François Bayrou au maire de Bordeaux avant la primaire de la droite, et avant son alliance avec Emmanuel Macron

Forte tête, le député non-inscrit des Pyrénées-Atlantiques est connu pour ses coups d'éclat. Il avait notamment entamé une grève de la faim en 2006 pour s'opposer à la délocalisation d'une usine de sa ville vers la commune voisine. Le député avait obtenu gain de cause mais avait perdu plus de 20 kilos et avait dû être hospitalisé. Il avait également coupé la parole à Nicolas Sarkozy à l'Assemblée nationale en entonnant un chant basque, provoquant l'ire de Jean-Louis Debré, alors président de l'Assemblée. Jean Lassalle s'est rendu à plusieurs reprises en Syrie pour "serrer la louche à Bachar", de ses propres dires, suscitant de nombreuses critiques.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/