1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Prisons : Jean-Jacques Urvoas évoque "des cas" de surveillants radicalisés
1 min de lecture

Prisons : Jean-Jacques Urvoas évoque "des cas" de surveillants radicalisés

INVITÉ RTL - Le ministre de la Justice affirme que ces incidents sont largement "minoritaires" au sein de l'administration pénitentiaire.

Jean-Jacques Urvoas, invité de RTL le 21 septembre 2016
Jean-Jacques Urvoas, invité de RTL le 21 septembre 2016
Crédit : Maxime Carignano / RTL
Jean-Jacques Urvoas, invité de RTL le 21 septembre 2016
10:36
Prisons : Jean-Jacques Urvoas évoque "des cas" de surveillants radicalisés
02:54
Prisons : "Ne me demandez pas de régler en quelques mois ce que des siècles n'ont pas fait", dit Jean-Jacques Urvoas
01:05
Jean-Jacques Urvoas évoque "des cas" d'agents de prison radicalisés
03:28
Jean-Jacques Urvoas évoque "des cas" d'agents de prison radicalisés
10:45
Julien Absalon
Julien Absalon

Dans les prisons françaises, l'État et son administration pénitentiaire font face à la problématique de la gestion des détenus radicalisés. Mais récemment, le gouvernement a également dû traiter des cas de surveillants de prison qui se sont radicalisés au contact de détenus dangereux. Une information que confirme Jean-Jacques Urvoas, ministre de la Justice, au micro de RTL. "J'ai eu des cas sur lesquels nous avons pris évidemment les mesures adaptées", affirme-t-il mercredi 21 septembre.

Le garde des Sceaux assure cependant que ces cas sont peu nombreux. "C'est infiniment minoritaire, mais suffisamment réel pour que nous puissions effectivement en parler dans le cadre de la politique de ressources humaines", ajoute-t-il.

Jean-Jacques Urvoas estime néanmoins que ces incidents doivent obliger l'État à "élever le niveau d'exigence" pour les nouveaux arrivants dans l'administration pénitentiaire. "Nous recrutons énormément. L'année dernière, nous avons recruté 2.100 personnels. L'année prochaine, nous en recruterons 2.500", précise-t-il.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/