1 min de lecture Livres

Jacques Chirac "n'est plus maître de sa vie", dit l'auteur d'un livre polémique

INVITÉ RTL - Alors que son livre sur l'état de santé de Jacques Chirac a été très mal reçu par le clan de l'ancien président, Arnaud Ardoin assure ne "manquer de respect à personne".

Thomas Sotto L'Entretien du Jour Thomas Sotto iTunes RSS
>
Arnaud Ardoin : "Jacques Chirac n'est plus maître de sa vie" Crédit Image : PATRICK KOVARIK / POOL / AFP | Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date : La page de l'émission
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL

Le journaliste Arnaud Ardoin a recueilli les confidences de Daniel Leconte, l'un des derniers compagnons de route de Jacques Chirac, qu'il a couchées dans son ouvrage Président, la nuit vient de tomber (Cherche Midi). L'ouvrage revient notamment sur l'état de santé très inquiétant du "président préféré des Français", ce qui n'a pas manqué de suscité une vive polémique au sein du clan Chirac.

Une controverse "qui va s'éteindre dès lors que le lecteur aura pris le livre entre ses mains", gage l'auteur, qui assure ne "manquer de respect à personne" pour la simple et bonne raison l'ouvrage a été "relu par tous les proches de Jacques Chirac", comme Jean-Louis Debré et Jacques Toubon. 

Si Arnaud Ardoin assure comprendre la colère de sa fille Claude Chirac, qui invoque le respect de la vie privée, le journaliste rétorque que Jacques Chirac est "le père de tous les Français". À ce titre, les "millions de Français orphelins" ont le droit de savoir.

Le "sorcier corrézien"

Anecdote savoureuse : le jour où l'ancien président est annoncé mort après une hospitalisation, en septembre 2016, ce dernier savoure en fait un délicieux canard laqué avec un proche. Mais aujourd'hui, la journée type de Jacques Chirac débute aux alentours de 15 heures dans ses appartements de la rue de Tournon, dans le VIe arrondissement de Paris, privé de tout contact humain.

À lire aussi
candidat
Élections départementales : Claude Chirac sera candidate en Corrèze

À la différence d'un François Mitterrand qui a "choisi sa mort", dit-il, "Jacques Chirac n'est plus maître de sa vie". Semi coma en 2015, ablation d'un rein en 2013... Celui qui s'est décrit un jour comme un "sorcier corrézien", fort de ses pouvoirs de guérisseur hérité de son père subit aujourd'hui sa maladie. Il aurait même affirmé à Jean-Louis Débré, dans un bref instant de lucidité : "Je souffre".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Livres Médias Jacques Chirac
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants