2 min de lecture Jacques Chirac

Jacques Chirac a quitté l'hôpital et poursuit sa convalescence chez lui

L'ancien président de la République avait été hospitalisé pour une infection pulmonaire, il y a trois semaines.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Jacques Chirac a quitté l'hôpital et poursuit sa convalescence chez lui Crédit Média : Sophie Aurenche / RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
et Sophie Aurenche

L'ancien président Jacques Chirac, 83 ans, a quitté, ce jeudi 13 octobre, l'hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière à Paris, où il était soigné depuis le 18 septembre pour une "infection pulmonaire" et va poursuivre sa convalescence chez lui, a annoncé à l'AFP sa famille. "Le président Chirac a quitté aujourd'hui l'hôpital de la Pitié-Salpétrière pour son domicile" parisien, "où il poursuivra sa convalescence", a déclaré son gendre, Frédéric Salat-Baroux.

Jacques Chirac est donc rentré chez lui, tout près du Sénat, dans ses quartiers situé au rez-de-chaussée de cet hôtel particulier situé à l'abri des regards. La convalescence de l'ancien président s'organise : dans l'après-midi de jeudi, sa fille Claude a fait un aller-retour à la pharmacie, tandis que deux infirmières à domicile sont entrées dans l'immeuble. Ses voisins sont ravis de le savoir à nouveau chez lui, même s'il ne sortait plus beaucoup avant son infection pulmonaire et son séjour à l'hôpital. Pour assurer sa tranquillité, demandée depuis un mois par la famille, un policier est posté dans la cour de l'hôtel particulier.

Pour le pneumologue Yves Magar, joint par RTL, cette nouvelle est "rassurante" sur l'état de santé de Jacques Chirac. "Le fait qu'il rentre chez lui laisse probablement penser qu'il est passé par quelque chose de sérieux et de grave qui nécessitait une surveillance et un traitement intense. On est passé maintenant en phase de convalescence, avec des soins qu'on peut faire à domicile", remarque-t-il.

La famille Chirac remercie les Français

L'ancien chef de l'État de 1995 à 2007 avait dû rentrer en urgence le 18 septembre du Maroc, où il était en villégiature avec son épouse Bernadette, afin d'être hospitalisé en urgence à la Pitié-Salpêtrière pour une infection pulmonaire. Dans les jours qui avaient suivi, il avait été l'objet des rumeurs les plus alarmistes sur son état réel, certains allant même jusqu'à évoquer sa mort, comme l'ancienne ministre Christine Boutin sur Twitter

À lire aussi
La statue de Jacques Chirac a été inaugurée à Nice le 8 février 2020 Nice
La statue de Jacques Chirac déjà vandalisée à Nice, 5 jours après son inauguration

La famille de Jacques Chirac avait alors tapé du poing sur la table et Frédéric Salat-Baroux, époux de Claude Chirac, avait demandé "instamment qu'on respecte sa tranquillité" et sa "vie privée", de même que celle de ses proches. D'autant que Bernadette Chirac avait elle-même dû être hospitalisée brièvement pour se reposer. Il a remercié ce jeudi toute l'équipe médicale et le personnel administratif de la Pitié-Salpêtrière "pour la qualité des soins prodigués et l'immense attention dont ils ont fait preuve à son égard"

La famille Chirac a aussi adressé ses remerciements à "toutes les Françaises et les Français qui lui ont témoigné leur affection et leur attachement". "Cet élan et cette gentillesse ont certainement contribué à lui donner, dans l'épreuve, ce surcroît décisif de force et d'énergie", a souligné Frédéric Salat-Baroux. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jacques Chirac Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants