1 min de lecture Faits divers

Italie : le meurtrier multi-récidiviste "Johnny le Gitan" est en cavale

Giuseppe Mastini, 57 ans, avait été condamné à la prison à vie en 1989 pour des assassinats, des cambriolages et des enlèvements à Rome.

Des policiers et descarabinieri le 15 novembre 215 à Rome.
Des policiers et descarabinieri le 15 novembre 215 à Rome. Crédit : VINCENZO PINTO / AFP
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang
et AFP

Ses sordides faits d'armes sont tellement célèbres qu'ils ont inspiré une chanson et un film en Italie. La police italienne a lancé une chasse à l'homme pour retrouver "Johnny le Gitan", meurtrier multi-récidiviste dont les crimes ont tenu en haleine le pays pendant des années, et qui s'est évadé lors d'une permission. Giuseppe Mastini, 57 ans, avait été condamné à la prison à vie en 1989 pour des assassinats, enlèvements et cambriolages qui ont "terrorisé Rome" pendant près de 15 ans, rappelait le quotidien La Repubblica.
  
Il avait même été mis en cause dans la mort du cinéaste italien Pier Paolo Pasolini mais a toujours clamé son innocence pour ce meurtre commis en 1975. Giuseppe Mastini avait alors quinze ans et fit la même année sa première victime lors d'un cambriolage qui tourna mal. "Johnny le Gitan", ainsi surnommé pour son appartenance à une famille de gens du voyage, n'a pas regagné sa prison de Fossano (nord) vendredi 30 juin, selon le quotidien italien Corriere della Sera.

Depuis huit mois, il bénéficiait d'une permission de sortie quotidienne pour aller travailler. Selon le journal, il s'était évadé à trois reprises par le passé dont une fois déjà lors d'une journée de permission en se lançant alors dans des vols à main armée accompagnés de l'enlèvement d'une jeune fille et du meurtre de deux hommes dont un policier.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Rome Italie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants