1 min de lecture François Hollande

Israël : "La France combat de toutes ses forces l'antisémitisme", assure Hollande

Le président français a assuré que son pays combattait "de toutes ses forces l'antisémitisme", ce lundi lors d'un discours à la Knesset, le Parlement israélien.

François Hollande lors de son discours à la Knesset, le Parlement israélien, le 18 novembre 2013
François Hollande lors de son discours à la Knesset, le Parlement israélien, le 18 novembre 2013 Crédit : AFP / PHILIPPE WOJAZER
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

S'exprimant au Parlement israélien, François Hollande a assuré que la France "combat de toutes ses forces l'antisémitisme sous toutes ses formes", ce lundi 18 novembre.

"Je réaffirme ici à cette tribune l'engagement de la République française de veiller en toutes circonstances sur la sécurité et l'intégrité des juifs de France", a ajouté le président français lors d'un discours à la Knesset.

Processus de paix

Lors de cette prise de parole, le président français s'est dit favorable au partage de Jérusalem afin que la ville trois fois sainte devienne la capitale de deux États, israélien et palestinien.

"La position de la France est connue. C'est un règlement négocié pour que les États d'Israël et de Palestine, ayant tous deux Jérusalem pour capitale, puissent coexister en paix et en sécurité."

Nucléaire iranien

À lire aussi
François Hollande à Paris, en 2017 faits divers
VIDÉO - François Hollande exfiltré d'une librairie après une séance de dédicace

S'agissant de la question du programme nucléaire iranien, François Hollande a insisté sur le maintien de sanctions jusqu'à ce que le pays "renonce définitivement à son programme militaire".

"La France ne laissera pas l'Iran se doter de l'arme nucléaire", a déclaré M. Hollande. "J'affirme ici que nous maintiendrons les sanctions tant que nous n'aurons pas la certitude du renoncement définitif de l'Iran à son programme militaire."

Par ailleurs, le Premier ministre israélien a invité ce lundi le président palestinien Mahmoud Abbas à venir lui aussi à la Knesset, pour y "reconnaître le lien entre les juifs et Israël" et parvenir à la paix. Il s'agit, selon les termes de Benjamin Netanyahu, de "reconnaître la vérité historique: les juifs ont un lien de près de 4.000 ans avec la terre d'Israël".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Hollande Israël Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants