1 min de lecture Marine Le Pen

Irma : "Rien n'a été prévu, rien n'a été anticipé", critique Marine Le Pen

La présidente du FN a estimé que les moyens de secours et de maintien de l'ordre dans les îles concernées étaient "insuffisants".

Marine Le Pen le 23 avril 2017 à Hénin-Beaumont
Marine Le Pen le 23 avril 2017 à Hénin-Beaumont Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

L'ouragan Irma poursuit sa route destructrice vers la Floride et les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélémy sont encore sous le choc, sans compter la menace d'un nouvel ouragan, José. En attendant son passage prévu aux alentours de 16 heures, heure française ce samedi 9 septembre, les secours s'organisent dans les îles antillaises. Les forces de l'ordre sont également mobilisées à la suite de pillages et de violences dans les territoires touchées. 

C'est justement par ce sujet-là que Marine Le Pen, qui faisait son discours de rentrée à Brachay en Haute-Marne, a voulu commencer son allocution. Après avoir exprimé "la solidarité la plus sincère et la plus totale à nos compatriotes antillais confrontés à la mort, à la dévastation et maintenant aux pillages et au chaos", la présidente du Front national a vivement critiqué la gestion de la catastrophe naturelle par l'exécutif. 

Un gouvernement "incapable d'assurer"

"Soyons, face aux drames que vivent nos compatriotes des Antilles, encore la voix de la vérité : rien n'a été prévu, rien n'a été anticipé. Les moyens de secours et de maintien de l'ordre sont tout à fait insuffisants", a lancé la députée du Pas-de-Calais. "L'effondrement de nos moyens militaires, le nombre dérisoire de bâtiments de la Marine ne permet pas la réponse que devrait être celle d'une grande et puissante Nation comme la France", a-t-elle poursuivi. 
Marine Le Pen a aussi déploré la situation des "compatriotes de Saint-Martin, privés du tout" qui "se voient encore volés et menacés dans leur existence même par des bandes criminelles, obligés d'organiser leur propre défense alors qu'un nouveau cyclone arrive". Elle en a profité pour mettre en cause une nouvelle fois le gouvernement d'Emmanuel Macron : "Être Français dans un territoire français doit postuler un niveau de soutien, de solidarité et de protection qu'aujourd'hui, face à cette catastrophe, le gouvernement est incapable d'assurer". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Marine Le Pen Front national Intempéries
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790030676
Irma : "Rien n'a été prévu, rien n'a été anticipé", critique Marine Le Pen
Irma : "Rien n'a été prévu, rien n'a été anticipé", critique Marine Le Pen
La présidente du FN a estimé que les moyens de secours et de maintien de l'ordre dans les îles concernées étaient "insuffisants".
https://www.rtl.fr/actu/politique/irma-rien-n-a-ete-prevu-rien-n-a-ete-anticipe-critique-marine-le-pen-7790030676
2017-09-09 13:50:35
https://cdn-media.rtl.fr/cache/aQyNuV6uSx9GghxeBGerZA/330v220-2/online/image/2017/0502/7788370331_marine-le-pen-le-23-avril-2017-a-henin-beaumont.jpg