1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Irma : "Le temps n'est pas à la polémique", affirme Gérard Larcher sur RTL
1 min de lecture

Irma : "Le temps n'est pas à la polémique", affirme Gérard Larcher sur RTL

REPLAY - INVITÉ RTL - Le président du Sénat n'a pas voulu accuser le gouvernement "d'incurie" mais s'est en revanche prononcé en faveur de l'ouverture d'une commission d'enquête parlementaire sur la gestion de la crise.

Gérard Larcher, invité de RTL le 15 septembre 2017
Gérard Larcher, invité de RTL le 15 septembre 2017
Crédit : Camille Kaelblen / RTLnet
Gérard Larcher, invité de RTL le 15 septembre 2017
11:32
Gérard Larcher, plus "chien de chasse" que "gros matou"
00:26
Baisse des dotations et des emplois aidés : une "erreur de méthode" pour Larcher
11:39
Léa Stassinet

Un gouvernement pas à la hauteur de l'événement, "incapable d'assurer" pour Marine Le Pen, "un défaut d'anticipation de la part de l'État" pour le député LR Éric Ciotti. Les reproches de la part de l'opposition n'ont pas manqué concernant la gestion de la crise après le passage de l'ouragan Irma dans les Antilles françaises. 

Ce vendredi 15 septembre, Gérard Larcher n'a, lui, pas voulu prendre part aux critiques, estimant que "le temps n'était pas à la polémique mais à la solidarité et à la reconstruction", sur les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélémy, durement touchées par l'ouragan. Le président du Sénat a tenu à rappeler sur RTL qu'il n'y "avait pas que des scènes de pillages et de violences à Saint-Martin, mais aussi de la solidarité". 

"Notre rôle c'est d'aider à reconstruire", a-t-il martelé. Gérard Larcher a ainsi expliqué avoir demandé au ministère de l'Intérieur de mettre à disposition les centaines de milliers d'euros restants de la réserve parlementaire à destination des sinistrés des deux territoires. "Il nous reste des crédits sur cette fameuse dotation d'action parlementaire, pourquoi on ne les utiliserait pas immédiatement ?", s'est interrogé le président du Sénat. 

Je n'accuse pas le gouvernement d'incurie

Gérard Larcher

Malgré son désir de ne pas s'inscrire dans les polémiques, Gérard Larcher a jugé "utile" l'ouverture d'une commission d'enquête parlementaire sur la gestion de la crise, réclamée notamment par Jean-Luc Mélenchon et Éric Ciotti. "Je n'accuse pas le gouvernement d'incurie. Je demande aussi au gouvernement de se souvenir qu'une commission d'enquête parlementaire, ça ne dépend pas de lui, mais uniquement des parlementaires", a-t-il rappelé. "Attention, la séparation des pouvoirs est un vieux principe dans ce pays", a ajouté le président du Sénat. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/