1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Éric Zemmour : "Le spectre des émeutes de 2005 hante la présidentielle"

Éric Zemmour : "Le spectre des émeutes de 2005 hante la présidentielle"

BILLET - Depuis l'arrestation violente du jeune Théo par des policiers à Aulnay-sous-Bois, de nombreuses banlieues connaissent des nuits d'émeutes et les autorités s'inquiètent.

Eric Zemmour
Eric Zemmour
Éric Zemmour : "Le spectre des émeutes de 2005 hante la présidentielle"
03:17
Interpellation à Aulnay-sous-Bois : "Le spectre des émeutes de 2005 hante la présidentielle de 2017", dit Éric Zemmour
03:20
Eric Zemmour
Éric Zemmour
Animateur

"La banlieue et son cortège d’angoisses identitaires était le passager clandestin de la présidentielle", constate Éric Zemmour. Mais avec l'affaire d'Aulnay-sous-Bois, "le passager clandestin est sorti brutalement de la soute où on le confinait", poursuit-il, qui explique que "le spectre des émeutes de 2005 hante désormais la présidentielle de 2017". Et si Aulnay, Sevran, Montfermeil, Blanc-Mesnil, Villepinte, Tremblay, Clichy sous bois, se sont déjà embrasées, "les nuits prochaines seront longues", prédit le journaliste.

"Les activistes de Nuit debout et les jeunes communistes ont pris les choses en mains et les associations musulmanes sont sur le pont", fait remarquer Éric Zemmour. Avec un slogan tout trouvé : "Pas de justice, pas de paix". Il fait remarquer que "cette violence, cette fureur, cette montée des périls, c’était justement ce que voulaient occulter tous les protagonistes de l’élection présidentielle". Mais comme disait Lénine, "les faits sont têtus"

La rédaction vous recommande
Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/