1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Inondations : "1.300 communes ont déposé un dossier de reconnaissance de catastrophe naturelle", annonce Ségolène Royal
1 min de lecture

Inondations : "1.300 communes ont déposé un dossier de reconnaissance de catastrophe naturelle", annonce Ségolène Royal

INVITÉE RTL - Le Conseil des ministres du 8 juin déterminera le nombre de communes sinistrées pouvant bénéficier de cette aide de l'État.

Ségolène Royal, invitée de RTL le 7 juin 2016
Ségolène Royal, invitée de RTL le 7 juin 2016
Crédit : Camille Kaelblen / RTL.fr
"1.300 communes ont déposé un dossier de reconnaissance de catastrophe naturelle", dit Ségolène Royal
08:42
Inondations : "1.300 communes ont déposé un dossier de reconnaissance de catastrophe naturelle", a compté Ségolène Royal
08:53
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier

Huit jours après le début des inondations, l'état de catastrophe naturelle sera décrété mercredi 8 juin en Conseil des ministres. Au micro de RTL, Ségolène Royal précise que "1.300 communes ont déposé un dossier de reconnaissance de catastrophe naturelle." Une commune bénéficie de ce statut selon un critère bien précis, rappelle la ministre de l'Environnement : "Pour être classé en catastrophe naturelle, il faut que la crue ait dépassé (le niveau) des crues précédant de dix ans celle qui vient de se passer."

Selon les premières estimations de la ministre, ce serait le cas pour ces 1.300 communes : "Par exemple, sur le Loing, la crue a dépassé les grandes crues du début du siècle de 1910. Sur Paris, les crues ont dépassé celle de 1982, comme sur la plupart des communes de la Seine. 1.300 communes ont connu des crues supérieures à celles qui s'étaient déroulées pendant les dix années précédentes."

À regarder

Inondations : "1.300 communes ont déposé un dossier de reconnaissance de catastrophe naturelle", annonce Ségolène Royal
01:53

L'état de reconnaissance naturelle permet une indemnisation plus rapide

Ségolène Royal, ministre de l'Écologie et de l'Environnement

L'état de reconnaissance naturelle permet "une indemnisation plus rapide. Les entreprises, les particuliers, qui ont des dégâts, ont dix jours pour faire leur déclaration. Ils sont automatiquement remboursés par les assurances (...) Il faut que les indemnisations arrivent rapidement. Tout est couvert par ces indemnisations, à la fois les dommages matériels, les coulées de boue, les chocs mécaniques, les frais de pompage, de nettoyage, de désinfection des locaux sont également garantis. Les dommages dus à l'humidité ou à la condensation consécutive à la stagnation des eaux... Il reste une franchise de 380 euros pour les biens des particuliers et de 10% du montant des dommages pour les biens professionnels."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/