1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Prélèvement à la source : comment le gouvernement veut faire passer la pilule
2 min de lecture

Prélèvement à la source : comment le gouvernement veut faire passer la pilule

CONFIDENTIELS RTL - Le gouvernement est préoccupé par l'arrivée prochaine du prélèvement à la source. Il craint que les Français vivent mal de voir leur salaire directement amputé de leurs impôts et prépare un plan pour communiquer.

Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin
Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin
Crédit : AFP / Ludovin Marin
Impôts : comment le gouvernement veut faire passer la pilule du prélèvement à la source
03:18
Dominique Tenza & La rédaction numérique de RTL

C'est une révolution qui préoccupe le gouvernement. Le prélèvement des impôts à la source sera effectif au 1er janvier prochain. Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire craint une "déflagration psychologique" lorsque les contribuables découvriront leur salaire amputé de plusieurs centaines d’euros.

Dans les faits, ils ne payeront pas plus cher, mais ils verront directement leur salaire diminuer, au lieu de payer plus tard. Difficile dans ce contexte de convaincre les Français qu’ils vont gagner en pouvoir d’achat.

Du coup, le gouvernement met le paquet pour tenter de contrer ce choc psychologique. C’est le boulot du ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, qui a débuté sa tournée : radio, plateaux télé, presse écrite, il est partout avec pour tous un message rassurant en un mot : "Relax ! Tout va bien se passer."

Campagne de pub massive

Rarement un gouvernement aura décidé de communiquer de façon aussi massive. Une première campagne de pub sera lancée dans les prochains jours, avec des spots radios, des affiches, puis une nouvelle campagne dès juin avec en plus des spots télé.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Par ailleurs, 40.000 agents des impôts ont reçu ces dernières semaines une formation spéciale prélèvement à la source et seront capables, en théorie, de répondre à toutes vos inquiétudes. Des centres d’appels seront ouverts et d’autres pourront être réquisitionnés en cas de saturation. On n’avait pas connu une telle mobilisation depuis le passage du franc à l’euro en 1999.

Les yeux et les oreilles partout

Et rien n’échappe au Ministre, qui a les yeux et les oreilles partout. La semaine dernière, le journal La Dordogne Libre, le plus petit tirage de la presse locale a eu le malheur dans ses colonnes de relayer l’inquiétude des petits patrons du coin, qui vont devoir gérer le prélèvement à la source.

Ni une, ni deux, coup de fil du ministère, qui propose Gérald Darmanin en interview. Résultat, le lendemain, le ministre fait la Une. "Darmanin répond à vos inquiétudes", titre le journal. Mission accomplie. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/