2 min de lecture Présidentielle 2017

"Il ne s'agit plus de sauver le soldat Hamon, mais le PS", décrypte Alba Ventura

ÉDITO - Pour l'éditorialiste, Benoît Hamon est dans un "burn out" électoral et même ses proches ne croient plus à son élection.

Micro générique Switch 245x300 L'Edito Politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Alba Ventura : "Il ne s'agit plus de sauver le soldat Hamon, mais le PS" Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura Journaliste RTL

Benoît Hamon envoie sa "Lettre aux Français". Comme François Mitterrand avant lui, le candidat socialiste a écrit à 9 millions de foyers pour les convaincre de voter pour lui. C'est sa dernière cartouche qu'il tire dans le vide. Certains de ses amis en sont quand même à se demander s'il finira à 5% (il est à 9% aujourd'hui) pour être au moins remboursé des 14 millions d'euros engagés dans sa campagne et d'autres sont déjà en train de prier pour qu'il termine avec un score à 2 chiffres.

C'est peu de dire que le doute a gagné une partie des proches de Benoît Hamon et lui-même d'ailleurs est gagné par ce doute sinon il ne se serait pas mis deux balles dans les pieds ces derniers jours. Dire avant le premier qu'il votera Mélenchon et qu'"il fera une bonne sieste" s'il n'est pas qualifié. C'est considérer que la défaite est intériorisée. Benoit Hamon parle beaucoup de la souffrance au travail, c'est à se demander si ce n'est pas lui qui est en train de faire un "burn out", en tout cas le "burn out" électoral, il n'en est pas loin.

Hamon victime d'un double vote utile

Son électorat est en partie chez Jean-Luc Mélenchon mais aussi chez Emmanuel Macron. Benoît Hamon a beau avoir gagné la primaire, dans cette primaire il y avait à la fois des électeurs séduit par les frondeurs et d'autres plutôt tendance "social-réformiste". Macron et Mélenchon, qui ont labouré hors de cette primaire, n'ont même pas eu à se baisser pour recueillir ceux qui se sentaient désorientés par la campagne du candidat socialiste. 

Un candidat qui a perdu beaucoup de temps à négocier, à se lancer dans la campagne, à s'adresser aux Français et puis qui n'était pas taillé pour l'aventure. Son problème aujourd'hui c'est que plus ses chances s'amenuisent, moins il va avoir d'électeurs. Il est victime d'un double vote utile. Un vote utile pour Macron et un vote utile pour Mélenchon. Les ténors du PS ont déjà fait une croix sur leur candidat. Il n'y a qu'à voir leur empressement à désigner Bernard Cazeneuve pour mener la campagne des législatives. Ce n'est pas encore fait mais tout le monde a l'air d'accord pour sauver ce qu'il reste du parti socialiste... Parce qu'il ne s'agit plus de sauver le soldat Hamon.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Benoît Hamon Parti socialiste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants