1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Il n'y a pas de compromis possible avec l'islam", martèle Philippe de Villiers
1 min de lecture

"Il n'y a pas de compromis possible avec l'islam", martèle Philippe de Villiers

INVITÉ RTL - Philippe de Villiers a évoqué la question de l'islam en France, au micro d'Elizabeth Martichoux.

Philippe de Villiers, invité de RTL le 12 octobre 2016
Philippe de Villiers, invité de RTL le 12 octobre 2016
Crédit : Maxime Carignano / RTL
"L'islam est incompatible avec la République, incompatible avec la civilisation française", affirme Philippe de Villiers
00:44
"Il n'y a pas de compromis possible avec l'islam", martèle Philippe de Villiers
04:18
Philippe de Villiers, invité de RTL le 12 octobre 2016
10:31
"Il n'y a pas de compromis possible avec l'islam", martèle Philippe de Villiers
10:35
Clarisse Martin
Clarisse Martin

Son livre Les cloches sonneront-elles encore demain ? est publié ce mercredi 12 octobre. Le fondateur du Puy du Fou est intervenu au micro de RTL, évoquant "une France où les Français se sentent parfois étrangers chez eux", et des zones du territoire qui sont en train "de faire sécession". Hasard du calendrier, le livre de Philippe de Villiers est publié au lendemain de la révélation de confidences de François Hollande sur l'islam, qui a notamment évoqué que "la femme voilée d'aujourd'hui" serait la "Marianne de demain".

"L'islam est incompatible avec la République, incompatible avec la civilisation française", notamment avec "l'égalité" et la "fraternité", soutient le leader du Mouvement pour la France, qui évoque un "plan secret" des Nations Unies et de l'OCDE notamment pour une conquête démographique de la France par les musulmans. "Il n'y a pas de compromis possible avec l'islam", assène Philippe de Villiers, qui soutient aussi que "la France n'est pas la fille aînée de l'islam" et suggère aux personnes musulmanes qui "méprisent" les Français de tout simplement quitter le territoire, même s'ils sont français. Car l'homme politique fait une distinction entre les "Français de préfecture" et ceux qui ont la France "dans leur cœur".

Accusateur, Philippe de Villiers juge que Nicolas Sarkozy et François Hollande ont du sang sur les mains, une phrase qu'il évoque dans son livre, car ils ont "refusé de voir la réalité depuis des années". "Il y a des musulmans modérés, il n'y a pas d'islam modéré", fustige-t-il, en disant que "les attentats sont bien dus à quelque chose : on a laissé entrer chez nous des terroristes qui sont entrés avec les réfugiés". La faute réside dans le fait d'avoir maintenu Schengen pour le Vendéen.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/