2 min de lecture Abus sexuel

Hulot, Darmanin... Dati dénonce un "sentiment de toute-puissance"

L'ex-garde des Sceaux s'insurge ce vendredi 9 février contre "ces hommes politiques totalement incorrect vis-à-vis des femmes" après des accusations de viol contre Gérald Darmanin et des rumeurs de harcèlement et de violences sexuels concernant Nicolas Hulot.

Rachida Dati, en juin 2016, à un congrès Les Républicains
Rachida Dati, en juin 2016, à un congrès Les Républicains Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin
et AFP

Hulot, Darmanin... même combat, selon Rachida Dati. L'ex-garde des Sceaux estime que les accusations telles que celles visant Nicolas Hulot ou Gérald Darmanin "démontrent ce comportement des puissants, de ces hommes politiques totalement incorrect vis-à-vis des femmes", tandis que les deux membres du gouvernement sont respectivement les cibles de rumeurs de violences sexuelles pour le premier et d'accusations de viol pour le second. 

Le ministre de l'Environnement Nicolas Hulot s'est défendu jeudi 8 février de rumeurs, qualifiées par lui d'"ignominieuses", de harcèlement et de violences sexuels le visant, après un article du magazine Ebdo dont la publication avait lieu ce vendredi 9 février. Le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin est lui visé par une enquête rouverte par le Parquet de Paris sur une accusation de viol pour des faits présumés datant de 2009, que l'intéressé conteste catégoriquement.

Le gouvernement a renouvelé sa confiance aux deux ministres, dont aucun n'est mis en examen. "De ce que je lis, il ne s'agit pas de rumeurs, a toutefois déclaré Rachida Dati ce vendredi 9 février. Il y a deux affaires qui, à un moment donné, ont existé. On en connaît l'issue", a-t-elle déclarée, interrogée par Radio Classique sur les rumeurs de harcèlement et de violences sexuels dont s'est défendu jeudi 8 février Nicolas Hulot.

J'incite effectivement les personnes à utiliser la justice pour rétablir leur honneur.

Rachida Dati
Partager la citation

"Mais qu'est-ce que révèlent toutes ces affaires qui sont mises au jour, que ce soit Hulot, Darmanin et d'autres ?, s'interroge Rachida Dati, notant que "chacun reconnaît d'ailleurs qu'ils ont eu des comportements qui n'étaient pas à la hauteur en leur temps". "Pendant très longtemps, ce sentiment de toute-puissance de ces hommes a conduit à ce que ces hommes ont considéré qu'ils ne seraient jamais rattrapés par la patrouille", a-t-elle poursuivi.

À lire aussi
Une personne médite devant une messe dirigée par le père Eric De Nattes pour rendre hommage aux victimes d'agressions sexuelles perpétrées par le père Preynat, le 7 novembre 2016 à l'église de Saint-Luc à Foy-les-Lyon. abus sexuel
Abus sexuels dans l'Église : "Il est important de briser le silence" dit Alain Cordier

"Ce qui me gêne aussi, ce sont ces soutiens inconditionnels de commentateurs ou du gouvernement, parfois même des soutiens indécents (...) qui vont à l'encontre du sentiment de l'opinion publique", a encore affirmé la maire du VIIe arrondissement de Paris. "L'opinion publique ne supporte plus ce sentiment de protection des puissants entre eux". "Si l'on considère que c'est diffamatoire, s'il y a de la calomnie, si c'est du mensonge, moi j'incite effectivement les personnes à utiliser la justice pour rétablir leur honneur", a-t-elle également déclaré, rappelant avoir elle-même été "très attaquée" sur sa propre famille. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Abus sexuel Nicolas Hulot Gérald Darmanin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants