1 min de lecture Loi Travail

Hôpital Necker : "C'est la première fois, de mémoire, que l'on s'attaque à un hôpital", déclare Manuel Valls

L'hôpital parisien qui soigne des enfants a été vandalisé, mardi 14 juin, par des casseurs en marge de la manifestation contre la loi Travail.

>
Hôpital Necker : "C'est la première fois, de mémoire, que l'on s'attaque à un hôpital", déclare Manuel Valls Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Une attaque "insupportable". Marisol Touraine a souhaité apporter son soutien aux "professionnels de santé mobilisés auprès des patients", à l'hôpital Necker à Paris. L'établissement a été la cible des casseurs qui sont intervenus en marge de la manifestation contre la loi Travail, mardi 14 juin. Même constat du côté de l'AP-HP qui a jugé "inadmissible" cette attaque. Quinze baies vitrées auraient été brisées. L'Assistance publique des hôpitaux de Paris a annoncé la dépôt d'une plainte. 

Manuel Valls s'est rendu, ce mercredi 15 juin, à l'hôpital Necker pour constater les dégâts. Le premier ministre a réaffirmé qu'il ne "changerait pas" le projet de loi Travail et en a profité pour dénoncer l'attitude "ambiguë" CGT. Il a aussi appelé le syndicat à ne plus organiser de grandes manifestations à Paris

"Avec la ministre de la Santé, nous avons tenu à rencontrer les équipes de cet hôpital, connu de tous les Français parce qu'ils accueillent des enfants. J'ai tenu à apporter ma solidarité et celle du gouvernement. C'est la première fois, de mémoire, que l'on s'attaque à un hôpital". Le chef du gouvernement a une nouvelle fois souhaité "saluer le sang froid de toutes les équipes qui ont été choquées que l'on s'attaque à un hôpital (...) et par la violence des casseurs". Il qualifie les dégradations "d'intolérables". "Personne ne peut ignorer que c'est un hôpital. Maintenant on sait que derrière ces vitres, il y a en plus le bloc opératoire".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Loi Travail Manuel Valls Manifestations
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants