1 min de lecture Jean Jaurès

Hommage à Jaurès : Cambadélis sifflé par des communistes

Des militants communistes ont réservé un accueil houleux au premier secrétaire du Parti socialiste, ce jeudi, à l'occasion de l'hommage rendu à Jean Jaurès.

Le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, arrive devant le siège du PS, le 14 juin 2014 à Paris
Le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, arrive devant le siège du PS, le 14 juin 2014 à Paris Crédit : AFP / FRED DUFOUR
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Sifflé, hué, Jean-Christophe Cambadélis n'a pas reçu un accueil des plus chaleureux ce jeudi 31 juillet, à son arrivée aux commémorations du centenaire de la mort de Jean Jaurès. Des militants communistes ont également déployé une pancarte sur laquelle était inscrit : "Hollande, tu as trahi Jaurès".

Le premier secrétaire du Parti socialiste a eu quelques difficultés à franchir l'entrée de la Taverne du Croissant, à Paris, où a été assassiné Jean Jaurès. Une centaine de militants communistes remontés lui bloquaient le passage.

Auparavant, Jean-Christophe Cambadélis avait déposé une gerbe de roses rouges au pied de la façade, qui est venue rejoindre les bouquets déjà nombreux des admirateurs de l'ancien responsable socialiste.

Trahison

"C'est avec beaucoup de tristesse qu'on dit encore une fois : ils (les socialistes) ont trahi", a lancé un militant, Alain Fresko. "Dire (comme Manuel Valls) que Jean Jaurès aurait signé le Pacte de responsabilité, ajoute-il, c'est n'importe quoi".

À lire aussi
Jean Castex et Jean-Michel Blanquer dans une école de Conflans-Sainte-Honorine, lors de l'hommage à Samuel Paty hommage
Hommage à Samuel Paty : que dit la lettre de Jean Jaurès qui a été lue aux élèves ?

Accompagné d'élus et de Benoît Hamon, le ministre de l'Éducation, et de Jean-Marie Le Guen, le secrétaire d'
État aux Relations avec le Parlement, Jean-Christophe Cambadélis, très flegmatique, s'est finalement introduit dans la Taverne du Croissant.

Le combat de Jaurès "pourrait être réaffirmé ici. Il n'y a pas de socialisme qui vaille sans unité", a-t-il commenté.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jean Jaurès Hommage Centenaire
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants