2 min de lecture François Hollande

Hollande veut "démontrer que Macron est un faux progressiste", selon Duhamel

ÉDITO - Lors de son interview dans le "20 Heures" de France 2, l'ancien chef de l'État s'est montré très sévère sur son successeur, estime l'éditorialiste Alain Duhamel.

Alain Duhamel L'Edito d'Alain Duhamel Alain Duhamel
>
François Hollande veut "démontrer qu'Emmanuel Macron est un faux progressiste" pour Duhamel Crédit Image : AFP / Stéphane de Sakutin | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Alain Duhamel
Alain Duhamel Journaliste RTL

Le livre de François Hollande Les Leçons du pouvoir suscite beaucoup de réactions. Je dirais qu'il est sévère, mais juste à propos d'Emmanuel Macron candidat mais qu'il est aussi sévère mais moins juste à propos d'Emmanuel Macron Président.

Étape par étape, avec un examen froid presque clinique, François Hollande démontre comment l'actuel chef de l'État a découvert, puis été séduit, puis promu, Emmanuel Macron qui s'est imposé, s'est émancipé, puis a rivalisé et finalement s'est opposé. Il le fait très bien et on le croit tout à fait.

La seule chose, c'est qu'il insiste sur la chance dont a bénéficié Emmanuel Macron. Disons qu'il a fallu beaucoup d'audace et d'intuition. En ce qui concerne Emmanuel Macron Président, on a le sentiment que domaine par domaine, il cherche à lui enfoncer une épine dans le pied, y compris sur des sujets sur lesquels il est un peu de mauvaise fois. Il lui reproche par exemple de vouloir faire de la proportionnelle comme mode de scrutin, alors que lui-même avait juré qu'il le ferait.

À lire aussi
François Hollande en tribune pour la finale de l'Euro 2016 en France diplomatie
Coupe du Monde 2018 : pourquoi François Hollande n'est pas allé en Russie

Il admet qu'il a commis des erreurs

Au fond, on a quand même assez le sentiment que ce qu'il veut à travers ça, c'est démontrer qu'Emmanuel Macron est un faux progressiste alors que lui François Hollande est un vrai social-démocrate. Concernant son bilan, François Hollande met de la raison dans la passion et un peu de réalité dans de la caricature. Il admet d'abord qu'il a commis des erreurs, en fiscalité par exemple, ou sur les modalités de négociation de la loi El Khomri.

Il rappelle, et c'est vrai, à quel point les circonstances étaient difficiles quand il est arrivé au pouvoir, en pleine crise de l'euro, il a fallu ensuite sauver la Grèce. François Hollande insiste sur la cohérence de sa démarche économique. Il y a eu deux phases. Entre 2012-2014 : il y avait plusieurs politiques à la fois et personne n'y comprenait rien. À partir de 2014, ça a été plus ordonné, plus ambitieux. Simplement, les effets se sont produits après lui.

L'ancien chef de l'État marque un point quand il rappelle que dès le mois de juillet 2012, les couvertures et les titres des hebdomadaires étaient tous à charge alors qu'il n'avait pas bougé le petit doigt. Au total, il y a une question qu'il élude : comment quelqu'un qui a accordé tellement d'importance à la charge présidentielle n'est pas parvenu à l'assumer et à lui donner un sens ?

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Hollande Emmanuel Macron Livres
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792981442
Hollande veut "démontrer que Macron est un faux progressiste", selon Duhamel
Hollande veut "démontrer que Macron est un faux progressiste", selon Duhamel
ÉDITO - Lors de son interview dans le "20 Heures" de France 2, l'ancien chef de l'État s'est montré très sévère sur son successeur, estime l'éditorialiste Alain Duhamel.
https://www.rtl.fr/actu/politique/hollande-veut-demontrer-que-macron-est-un-faux-progressiste-pour-duhamel-7792981442
2018-04-11 20:46:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/NCi5WIZgtyyulUHQhxQvKg/330v220-2/online/image/2017/1018/7790567508_francois-hollande-et-emmanuel-macron-le-14-mai-2017-a-l-elysee.jpg