1 min de lecture Elysée

Hollande : la méthode Coué version présidentielle

ANALYSE - "La reprise est là", a juré François Hollande. Durant son interview télévisée, dimanche, le président a multiplié les déclarations optimistes.

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Sylvain Chazot

Certains ont assuré que François Hollande avait finalement décidé d'accorder une interview télévisée le 14 juillet pour contrer le "vrai-faux" retour de Nicolas Sarkozy lundi  8 juillet. Et si, au-delà du calcul politique, le chef de l'État avait simplement voulu renouer avec une tradition républicaine entamée dans une France passée – et forcément idéalisée ? Et ainsi rappeler la grandeur d'un pays dont on célèbre ce dimanche la fête nationale.

La France est un grand pays donc lorsque nous connaissons une crise, nous en souffrons plus

François Hollande
Partager la citation

Pendant son interview, le président a répété à l'envi combien la France est une grande nation. "Nous sommes un grand pays, industriel, technologique", a-t-il dit, avançant le futur projet dans lequel l'Hexagone doit se lancer : la transition énergétique "qui permettra à la France d'être exemplaire", a assuré François Hollande. 

Cette grandeur se verrait même économiquement. "Nous sommes le pays d'Europe où la production industrielle est repartie le plus rapidement", a juré le chef de l'Etat. "Il y a l'assurance que le second semestre sera meilleur que le premier, a-t-il ajouté. "La reprise, elle est là", a insisté le président de la République. Une phrase qui a fait jaser sur Twitter... 

Alors pourquoi la France a-t-elle l'air d'aller si mal ? "Nous sommes le pays le plus pessimiste d'Europe, même du monde. Même les pays en guerre sont plus optimistes que nous", a reconnu le locataire de l'Elysée. "La France est un grand pays donc lorsque nous connaissons une crise, nous en souffrons plus", a-t-il expliqué. 

À lire aussi
Le Palais de l'Élysée, le 12 mars 2019 Elysée
Budget 2020 : le portefeuille de l'Élysée en hausse de 2 millions d'euros

Une méthode Coué nécessaire. Après tout, François Hollande le reconnaît lui-même : "Pour qu'il y ait de la croissance, il faut de la confiance". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Elysée François Hollande Croissance
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants