1 min de lecture François Hollande

Hollande : l'opération Serval au Mali est "réussie militairement"

Pour le chef de l'Etat, l'opération Serval au Mali est "réussie militairement (et) pratiquement" et elle devait à présent être "réussie politiquement" avec l'organisation d'élections dans ce pays du Sahel.

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

François Hollande a estimé vendredi que l'opération Serval au Mali était "réussie militairement (et) pratiquement" et qu'elle devait à présent être "réussie politiquement" avec l'organisation d'élections dans ce pays du Sahel. Le chef de l'Etat a rappelé que l'opération Serval, lancée par Paris en janvier dernier, avait pour objectif de "libérer le Mali de l'emprise terroriste" et a observé que "cet objectif a été atteint militairement et pratiquement".

Selon lui, "il n'y a plus un seul morceau du Mali qui puisse être sous contrôle de terroristes" et "une grande part" d'entre eux ont été mis hors d'état de nuire, les autres groupes s'étant repliés "quelque part", vraisemblablement "au sud de la Libye". Toutefois, a-t-il mis en garde, ces groupes jihadistes "peuvent être aussi disséminés", d'où l'importance de "coordonner l'ensemble de l'action que les pays limitrophes ont souhaité engager".

C'est aux Africains d'assurer leur propre sécurité et de lutter contre le terrorisme, mais la France sera à leurs côtés

François Hollande
Partager la citation

Si cette opération est "réussi militairement, pratiquement, elle doit maintenant être réussie -et ça ne dépend plus de nous- politiquement", ce qui signifie que "des élections vont avoir lieu au Mali, un dialogue va être engagé avec les autorités du pays", a-t-il souligné, ajoutant que "la question de la sécurité du Mali sera garantie par l'intervention maintenant de l'ONU, qui se substitue à celle de la France et des pays africains".

La région du Sahel en a-t-elle fini avec la menace terroriste? "Non, puisque nous avons vu encore au Niger une action être engagée à Arlit et dans une (autre) ville du Niger, avec les conséquences très graves qui, hélas, ont pu être évaluées en nombre de morts", a constaté le président français.

À lire aussi
Laurent Gerra humour
Le meilleur de Laurent Gerra avec François Hollande et Jean-Pierre Pernaut

"Là aussi, c'est aux Africains d'assurer leur propre sécurité et de lutter contre le terrorisme, mais la France sera à leurs côtés", a conclu le chef de l'Etat, qui a convié la semaine dernière à Addis Abeba (Ethiopie) les dirigeants africains à un sommet, en décembre à Paris, sur la sécurité en Afrique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Hollande Guerre Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants