1 min de lecture Arnaud Montebourg

Hollande évoque un remaniement mais sans dire quand

François Hollande a mis la pression sur ses ministres en parlant pour la première fois clairement d'un remaniement mais sans dire à quelle date. "Personne n'est protégé", a-t-il confié à Paris Match.

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

"Un jour, des choix et des aménagements auront à être faits. Mais j'ai besoin de tous", explique le chef de l'Etat dans une entrevue à l'hebdomadaire qui paraît mercredi mais dont le contenu a été révélée mardi matin. "Le remaniement viendra en son temps".

"Personne n'est protégé dans le gouvernement. Personne n'a d'immunité", a-t-il dit, incluant le le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, troisième homme de la primaire socialiste. "Aujourd'hui, ce sont des résultats que les Français attendent. Cette équipe doit en produire sur le chômage, le logement, la consommation, l'éducation, la place de la France dans le monde", fait-il valoir.

Félicitations à Manuel Valls

Selon Paris Match, le seul ministre que François Hollande félicite nommément est le ministre de l'Intérieur. "Manuel Valls fait du bon travail. Reconnu comme tel par l'opinion publique", relève-t-il.

Le président apporte cependant son soutien, comme le firent avant lui Jean-Marc Ayrault et la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, à la position d'Arnaud Montebourg dans le dossier Dailymotion. "Il y avait un risque de perdre cette entreprise française. L'idée était de nouer un partenariat avec Yahoo! qui l'a, pour le moment, refusé", explique François Hollande.

À lire aussi
Arnaud Montebourg était l'invité de RTL. Arnaud Montebourg
Présidentielle 2022 : "Je ne suis pas dans une candidature", dit Montebourg sur RTL

Dans son compte-rendu hebdomadaire du Conseil des ministres, Najat Vallaud-Belkacem a insisté mardi matin : "Personne n'est protégé, bien sûr, et j'irai même plus loin, nul n'est irremplaçable". Elle a précisé qu'il n'avait "pas été question de remaniement à venir" au cours de ce Conseil.

"Sans actualité"

Comme on lui demandait mardi lors d'une conférence de presse s'il confirmait un prochain remaniement et quelle était sa réaction à des menaces proférées par Aqmi à l'encontre de la France, le président a répliqué d'un lapidaire : "je répondrai uniquement à la deuxième question, la première étant pour l'instant sans actualité".

Un an tout juste après avoir été élu président, François Hollande est au plus bas dans les sondages, avec seulement un quart des Français qui lui font confiance. L'opposition a réclamé qu'il change de politique et d'équipe gouvernementale.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Arnaud Montebourg François Hollande Jean-Marc Ayrault
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants