1 min de lecture Offensive à Gaza

François Hollande dénonce le bombardement d'une école de l'ONU à Rafah

François Hollande a dénoncé dimanche "le bombardement inadmissible d'une école de Rafah".

L'école de Rafah bombardée par l'armée israélienne
L'école de Rafah bombardée par l'armée israélienne Crédit : SAID KHATIB / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le Président de la République François Hollande a dénoncé "le bombardement inadmissible d'une école de Rafah gérée par les nations Unies qui a provoqué la mort d'au moins dix personnes qui y avaient trouvé refuge".

Dans un communiqué transmis dimanche soir le chef de l'Etat déclare se joindre "au Secrétaire général des Nations Unies pour demander que les responsables de cette violation du droit international répondent de leurs actes".

Selon le texte communiqué par l'Elysée François Hollande estime qu'"une nouvelle fois, l'impérieuse nécessité d'un cessez-le-feu pour soulager la détresse des populations civiles se confirme tragiquement".

"C'est un scandale du point de vue moral et un acte criminel", ainsi qu'une "nouvelle violation flagrante du droit humanitaire international", s'est indigné le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon en apprenant la nouvelle du bombardement d'une école gérée par l'agence onusienne pour l'aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA). Ce bombardement a tué au moins dix Palestiniens.

À lire aussi
conflit israélo-palestinien
Gaza : les blessés de guerre sont en majorité des enfants

Les Etats-Unis, principaux alliés d'Israël, se sont dits "consternés" par ce "bombardement honteux".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Offensive à Gaza François Hollande Conflit israélo-palestinien
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants