2 min de lecture François Hollande

Hollande "applique la technique de Sarkozy, de l'hyperprésident", analyse un sociologue

TÉMOIGNAGE - Selon un sociologue des médias, le président s'inspire du style de Nicolas Sarkozy. L'ancien chef de l'État s'était pourtant montré plus discret lors du 2e été de son quinquennat.

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Jérôme Florin

François Hollande multiplie les déplacements depuis le début du mois d'août. Après la Dordogne vendredi et le Gers samedi, il a effectué une visite sur le thème de l'emploi ce mardi matin en Vendée, avec Michel Sapin, ministre du Travail.

François Hollande (...) n'a pas réussi à marquer son empreinte médiatique, à inventer son style.

Denis Muzet, sociologue des médias
Partager la citation

"François Hollande applique la technique de Nicolas Sarkozy, de l'hyperprésident", analyse Denis Muzet sur RTL. Selon ce sociologue des médias, le chef de l’État s'inspire clairement d'une méthode appliquée par son prédécesseur. L'ancien président "allait chaque jour sur le terrain", se rappelle-t-il. Pour lui, c'est "au bout d'un an, le constat de l'échec de François Hollande". Ce dernier "n'a pas réussi à marquer son empreinte médiatique, à inventer son style", explique le sociologue spécialisé dans la communication politique.

François Hollande prend le risque de "l'effet boomerang"

Autre interprétation, celle de Stéphane Le Foll. Le ministre de l'Agriculture explique qu'il connait le président "depuis très longtemps". Selon lui : "Les vacances, ça n'a jamais été un moment où il déconnectait complètement", déclare-t-il à RTL. Et d'ajouter : "Il est attaché à montrer que même si l'on prend du repos, on reste attentif."

Les vacances, ça n'a jamais été un moment où il déconnectait complètement.

Stéphane Le Foll, à propos de François Hollande
Partager la citation

Mais en appliquant cette stratégie, le président socialiste prend un risque d'après Denis Muzet, "fes Français savent que la politique est un grand spectacle. Ce qu'ils veulent, ce sont des résultats sonnants et trébuchants". Or si "à la fin de l'année, contrairement à ce qu'il a dit, la courbe du chômage n'était pas inversée, alors cette agitation de l'été pourrait constituer un terrible effet boomerang", estime le sociologue.

Omniprésent pendant l'année, Sarkozy se faisait plus discret en vacances

À lire aussi
François Hollande, le 7 mai 2019 à Paris François Hollande
Présidentielle 2022 : François Hollande tacle Ségolène Royal

Après une première année passée à l’Élysée, Nicolas Sarkozy, qui avait déclaré vouloir "agir sur tout", avait choisi de se faire plus discret pour ses vacances. Contrairement à François Hollande, lors de la deuxième année de son quinquennat, à l'été 2008, l'ancien président avait pris trois semaines de repos, avec une brève coupure pour aller représenter la France à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Pékin.

Accompagné de Carla Bruni, l'ancien chef de l’État avait partagé ses vacances entre la maison de la chanteuse, au Cap-Nègre, et le Fort de Brégançon, résidence d'été des présidents français. Pas totalement absent des médias, il s'était affiché devant les objectifs faisant son jogging ou, plus officiellement, lors d'une réunion de travail avec la secrétaire d’État américaine Condoleeza Rice, pour évoquer la situation dans le Caucase.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Hollande Stéphane le Foll Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants