2 min de lecture Présidentielle 2017

Hashtag, trends, bots... Le lexique de la présidentielle sur les réseaux sociaux

Les équipes des candidats se livrent une bataille féroce sur les réseaux sociaux afin d'avoir le plus de visibilité possible.

Générique 3 La Campagne Numérique Marie-Pierre Haddad
>
Hashtag, trends, bots... Le lexique de la présidentielle sur les réseaux sociaux Crédit Image : AFP / DAMIEN MEYER | Crédit Média : Marie-Pierre Haddad | Durée : | Date : La page de l'émission
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Twitter, Facebook, Snapchat... Les candidats se livrent une guerre virtuelle et sans répit, échafaudée dans les QG des candidats ou sur de discrets forums, des combats d'usure aux éphémères victoires: les salves massives de messages sur Twitter et Facebook pour ou contre un candidat. 

Voici un petit lexique des réseaux sociaux. Les candidats et leurs équipes mettent en place de vraies… stratégies numériques en vue de l'élection présidentielle. Qu'est-ce qu'est le hashtag ? C'est un mot-clé qui est écrit dans votre tweet. Il a une petite particularité car il est précédé par un dièse. Il est notamment utilisé par les candidats qui sont en déplacement pour un meeting, comme #FillonCompiegne ou #HamonBercy.

Contre-hashtag

Et donc, vous avez le contre-hashtag. C'est une riposte. Quand vous avez une information qui commence à émerger sur les réseaux sociaux et qu'elle n'est pas en faveur d'un candidat, son équipe (soutiens, militants etc...) mettent en place une contre-offensive. L'objectif est d'exister et diffuser largement leur propre message. À titre d'exemple, le hashtag #StopChasseàl'Homme a fait son apparition sur Twitter. Il a été lancé par l'équipe de François Fillon pour répondre à la polémique et il reprenait les éléments de langage du candidat.

À quoi servent toutes ces campagnes de riposte numérique ?

Ces hashtag et contre-hashtag servent à apparaître dans les "trends". Ce mot est issu de l'anglais et signifie "tendances". Grâce à elles, vous savez, à l'instant T, de quoi parlent les internautes. Plus un hashtag est utilisé, plus il a de chances de se retrouver dans ces "trends". Lorsque vous cliquez dessus, vous pouvez savoir tout ce qui est écrit par les internautes sur ces sujets. Ces trends sont très scrutées lors des débats des primaires et de la présidentielle. Elles permettent de voir, en fonction d'une réponse à une question, d'un accrochage entre candidat, comment réagissent les internautes.

À lire aussi
François Fillon et son épouse Penelope en mars 2017 justice
Les infos de 7h30 - Après un faux départ, le procès des époux Fillon s'ouvre ce mercredi

Qu'est-ce qu'un troll ? C'est un internaute qui est provocateur, cynique. Il s'immisce dans les conversations et son terrain de jeu s'étend à tout ce qui peut faire polémique. Par exemple, vous avez le compte L'humour de droite a écrit : "Idée-malin pour Bruno Le Roux : devenir candidat !" 

Il reste "les bots". C'est issu du mot "robot". On va reprendre l'exemple du hashtag #StopChasseàl'Homme. Il a été massivement utilisé. Mais quand on regarde de près, on voit que les comptes sont étranges. Ils n'ont pas de photo de profil et peu de tweets à leurs actif. Ce sont de faux comptes, des robots. Ils permettent d'inonder les réseaux sociaux, de se retrouver dans les sujets les plus commentés des internautes, et de propager leur message. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Réseaux sociaux Facebook
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants