1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Grève des urgentistes : Marisol Touraine n'est pas encore sortie de la crise
1 min de lecture

Grève des urgentistes : Marisol Touraine n'est pas encore sortie de la crise

Bien qu'un accord ait été trouvé entre la ministre de la Santé et les urgentistes, les médecins généralistes annoncent à leur tour faire grève ce 23 décembre.

La ministre de la Santé Marisol Touraine veut mettre en place des référents en matière de violences sexuelles dans les hôpitaux. (archives)
La ministre de la Santé Marisol Touraine veut mettre en place des référents en matière de violences sexuelles dans les hôpitaux. (archives)
Crédit : AFP / BERTRAND GUAY
Grève des urgentistes : Marisol Touraine n'est pas encore sortie de la crise
00:01:52
Odile Pouget & Charline Buda

Les médecins généralistes emboîtent le pas des urgentistes, et se mobiliseront ce 23 décembre contre la loi Touraine pour dénoncer la généralisation du tiers payant. La ministre de la Santé annonçait ce midi la fin de la grève après avoir trouvé un accord avec les urgentistes et accepté la réduction de leur temps de travail de 60 à 48 heures hebdomadaires ; elle est peut-être allée un peu vite en besogne.

Pour le moment, la grève des urgentistes continue. Pas d'incidence sur les patients, les professionnels de santé arborent seulement un badge "En grève" ; mais le syndicat est furieux d'avoir appris la nouvelle d'un accord par la presse, et attend un document écrit du ministère, condition primordiale à une sortie de crise.

Deux jours de grève pour les généralistes et les spécialistes

La grève pourrait continuer demain pour les urgentistes, qui seront rejoints par les médecins généralistes. Ils dénoncent, avec la généralisation du tiers payant en 2017 (la dispense d'avance de frais pour le patient), une "étatisation" de la santé ; pour Marisol Touraine, c'est une mesure de justice sociale. Les professionnels de santé ont peur d'un surcroît de travail dû à une médecine gratuite.

Autres revendications des médecins : le tarif des consultations, qu'ils voudraient passer de 23 à 25 euros, et la possibilité de vacciner pour les pharmaciens, qu'ils souhaiteraient empêcher. Les urgentistes puis les généralistes devraient être suivis par les médecins spécialistes le 24 décembre, pour une autre journée de grève.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.