1 min de lecture Île-de-France

Grand Paris : Manuel Valls détaille ses mesures

Transports, logement, emploi... Le gouvernement a planché mardi matin sur plusieurs projets pour l'avenir de l’Île-de-France.

Manuel Valls le 19 mars 2015 à Matignon
Manuel Valls le 19 mars 2015 à Matignon Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Les annonces du Premier ministre étaient très attendues. Manuel Valls a dévoilé ce mardi 14 avril à la mi-journée une série de mesures relatives au projet de Grand Paris. 

Concernant les transports, "point noir" dans la région parisienne, l'État va engager un programme doté de 810 millions d'euros pour "moderniser" les autoroutes et voies rapides non concédées au privé. Pour le chef du gouvernement, leur qualité n'est pas "suffisante". 

Il ne s'agira pas de nouveaux fonds, mais d'un financement provenant du contrat de plan État-région francilien, qui comprend un volet routier, précise Matignon. 

Accélérer la construction de logements

Côté logement, Manuel Valls a annoncé que le choix des sites retenus pour de grandes opérations de construction de logements en Île-de-France interviendrait "en septembre", afin de laisser le temps à la "concertation" avec les élus locaux.

À lire aussi
Des voitures sur le périphérique parisien (Illustration) transports
Transports : 700.000 voitures de moins en Île-de-France, un chiffre historique

Pour résorber la crise du logement dans la région, le gouvernement envisage d'utiliser l'outil d'une Opération d'intérêt national (OIN) multi-sites, opération d'urbanisme dans laquelle l'État reste totalement maître. Ce qui a suscité de vives inquiétudes chez les élus, qui redoutent un interventionnisme trop fort. 

Mobilisation pour les JO de 2024

Quant aux JO de 2024, Manuel Valls, a de nouveau vanté les mérites de la candidature de Paris. "Nous ne reproduirons pas les erreurs du passé, a asséné le Premier ministre. C'est le mouvement sportif qui sera le chef de file de cette candidature". 

Après avoir subi trois revers (jeux de 1992, 2008 et 2012), Paris a fait un pas de plus vers une candidature pour l'organisation des jeux Olympiques et paralympiques 2024, avec l'approbation à une très grande majorité par le Conseil de Paris de l'engagement de la capitale.

Manuel Valls a rappelé que la région Île–de-France avait, elle aussi, "délibéré" la semaine dernière et "fait le choix d’accompagner ce projet". "L’État, bien sûr, lui apporte également son plein soutien. Car ce projet doit nous amener à travailler tous dans la même direction", a-t-il insisté. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Île-de-France Grand Paris Manuel Valls
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants