1 min de lecture François Hollande

Grand oral de Hollande : les principales mesures

Au plus bas dans les sondages dans une France minée par la crise, François Hollande s'est livré jeudi soir à un délicat exercice de pédagogie et de mobilisation, s'efforçant à la fois de rassurer les entreprises et les ménages. Retour sur les principales mesures énoncées par le président.

micro générique
La rédaction numérique de RTL

Crise-chômage
"Quand je me suis présenté, je connaissais la situation" mais "ce que nous n'avions pas anticipé c'est que cette crise allait encore durer, plus longtemps que prévu". "A la fin de l'année nous serons dans une baisse du nombre de chômeurs. C'est un engagement et une bataille (...). Mon cap c'est la croissance". Emplois d'avenir, crédit d'impôt pour les entreprises, banque publique d'investissement, "les outils sont là, il faut les utiliser pleinement". 

Impôts
Le président a annoncé qu'il n'y aurait "pas d'effort supplémentaire pour les Français" en 2013 et en 2014, "il n'y aura aucune autre augmentation d'impôts". "Pour financer la sécurité sociale nous en reparlerons". Quant aux "collectivités locales elles sont libres, maîtresses de leurs décisions". 

Retraites
"Comme on vit plus longtemps (...) il va falloir avoir des durées de cotisation plus longues".

Allocations familiales
"Pas de fiscalisation des prestations familiales, parce que c'est absurde". Mais "que les plus hauts revenus aient les mêmes allocations, non ! Ça sera revu".

La taxe sur les très hauts revenus passe des particuliers aux entreprises
"L'assemblée générale des actionnaires sera consultée sur les rémunérations et, lorsqu'elles dépassent un million d'euros, l'entreprise aura une contribution à payer qui, toutes impositions confondues, atteindra 75%". "C'est l'entreprise qui sera responsabilisée". 

Accord sur l'emploi
Sur cet accord, signé par trois syndicats et le patronat, "il peut y avoir" au Parlement "des corrections qui améliorent mais toute correction devra être approuvée par les signataires".

"Choc" de simplification administrative
Aujourd'hui, une entreprise - petite - est obligée d'envoyer 3.000 informations par an à l'administration. Demain il faut réduire deux fois, trois fois ce chiffre". "Ce choc de simplification il va aussi permettre aux collectivités locales de faire des économies" 

Budget de la Défense
"Nous dépenserons en 2014 exactement le même montant qu'en 2013".

Lire la suite
François Hollande Info Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants