3 min de lecture Arnaud Montebourg

Gouvernement Valls : la machine à couacs est déjà relancée

DÉCRYPTAGE - À peine le remaniement annoncé, le gouvernement de Manuel Valls est déjà en proie à ses premiers cafouillages.

Arnaud Montebourg et Laurent Fabius (montage)
Arnaud Montebourg et Laurent Fabius (montage)
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

À peine dévoilé et déjà les premiers cafouillages pour le gouvernement de Manuel Valls. Présentée en fin de matinée ce mercredi 2 avril, la nouvelle équipe gouvernementale n'aura pas attendu longtemps pour défrayer la chronique. 

Sitôt le remaniement annoncé, le ministère des Affaires étrangères et celui de l'Économie se sont disputés le portefeuille du commerce extérieur, qui faisait jusqu'alors l'objet d'un ministère de plein exercice dirigé par Nicole Bricq.

Bercy et le Quai d'Orsay se disputent le Commerce extérieur

Au terme d'une invraisemblable passe d'armes par dépêches interposées, Arnaud Montebourg a connu son premier désaveu de l'ère Valls. Peu avant 13 heures, l'entourage du chantre du made in France a indiqué à l'AFP que cette compétence relèvera de son nouveau ministère, en plus de l'Économie, du Redressement productif et du Numérique. Dans la foulée, le Quai d'Orsay a précisé à l'AFP que c'est bien Laurent Fabius qui sera en charge du commerce extérieur au sein de son ministère des Affaires étrangères. 

Une information immédiatement confirmée par une source anonyme du ministère des Affaires étrangères, avant que Bercy n'annonce que la passation de pouvoir entre Nicole Bricq et Arnaud Montebourg était prévue pour mercredi à 10 heures. En fin d'après-midi, Le Monde, citant l'Élysée, annonçait la nomination de Fleur Pellerin comme secrétaire d'État au Commerce extérieur, au tourisme et probablement aux affaires européennes. Un titre rattaché au Quai d'Orsay, selon une source gouvernementale, indique Le Figaro

Ségolène Royal aurait l'intention de cumuler les mandats

À lire aussi
Arnaud Montebourg, le 2 octobre 2017 à Grenoble Parti socialiste
Arnaud Montebourg de retour dans l'arène politique ?

L'autre polémique gouvernementale du jour est à mettre à l'actif de la nouvelle ministre de l'Écologie. Selon le journal Sud Ouest, Ségolène Royal n'aurait aucunement l'intention de mettre un terme à ses fonctions de présidente de la région Poitou-Charentes. Interrogée par le quotidien régional, la vice-présidente du Conseil régional Maryline Simoné aurait affirmé : "On continue comme avant". 

Une ligne peu en phase avec l'une des promesses martelée par le chef de l'État pendant la campagne présidentielle. Le candidat Hollande avait en effet déclaré : "Moi président de la République, les ministres ne pourront pas cumuler leurs fonctions avec un mandat local". Une ligne à laquelle l'ensemble des parlementaires socialistes sont encore loin de se plier. Selon Sud-Ouest, Ségolène Royal estimerait avoir déjà "payé au prix fort d'avoir appliqué à la lettre le non-cumul des mandats".

Des personnalités qui font des étincelles

Des premières anicroches malvenues pour Manuel Valls, dont l'autorité politique est censée trancher avec le déficit en la matière prêté à son prédécesseur, couramment raillé par les médias pour les nombreux couacs qui ont émaillé son mandat. D'autant que la personnalité de certains ministres pourraient bien donner lieu à d'autres imbroglios embarrassants pour la majorité. 

À Bercy, la cohabitation entre Michel Sapin, pro-européen et social-démocrate, et Arnaud Montebourg, chantre de la démondialisation et eurosceptique, promet d'être électrique. La liberté de ton de Ségolène Royal pourrait également être source d'embarras pour Manuel Valls. Avant d'être appelée au gouvernement, l'ancienne compagne de François Hollande ne s'est jamais privée de critiquer le gouvernement.

Lire la suite
Arnaud Montebourg Laurent Fabius Manuel Valls
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7770905277
Gouvernement Valls : la machine à couacs est déjà relancée
Gouvernement Valls : la machine à couacs est déjà relancée
DÉCRYPTAGE - À peine le remaniement annoncé, le gouvernement de Manuel Valls est déjà en proie à ses premiers cafouillages.
https://www.rtl.fr/actu/politique/gouvernement-valls-la-machine-a-couacs-est-deja-relancee-7770905277
2014-04-02 19:02:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/qu-WT6eHbfHz4u2PcFCp4A/330v220-2/online/image/2014/0402/7770906921_arnaud-montebourg-et-laurent-fabius-montage.jpg