1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Gouvernement : Hulot est le ministre le plus populaire
2 min de lecture

Gouvernement : Hulot est le ministre le plus populaire

Nicolas Hulot est la personnalité politique la plus populaire selon un baromètre Elabe pour "Les Échos". Richard Ferrand, lui, pâtit de son implication dans une affaire autour des Mutuelles de Bretagne.

Le gouvernement au complet autour d'Emmanuel Macron, le 18 mai 2017.
Le gouvernement au complet autour d'Emmanuel Macron, le 18 mai 2017.
Crédit : PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP
François Quivoron

Le gouvernement d'Emmanuel Macron, dont certains membres sont peu connus du grand public, affiche un déficit de notoriété. C'est l'un des enseignements du baromètre Elabe pour Les Échos et Radio ClassiquePlus de six Français sur dix n'expriment ainsi aucune opinion sur Muriel Pénicaud (Travail), Gérald Darmanin (Action et Comptes publics), Jean-Michel Blanquer (Éducation nationale), Sylvie Goulard (Armées) et Christophe Castaner (Relations avec le Parlement).

À l'inverse, Nicolas Hulot fait une "entrée fracassante" en tête de ce sondage de popularité des personnalités politiques, un mois après son entrée au gouvernement. Le ministre de la Transition écologique obtient 60% d'opinion positive, loin devant Alain Juppé (41%), Jean-Yves Le Drian (37%), Jean-Luc Mélenchon (31%) et François Baroin (31%). Plébiscité à 83% par les sympathisants de la République en Marche, l'ancien animateur TV est aussi très bien perçu par les électeurs de gauche (78%).

Ferrand sanctionné, les ministres trop méconnus

Emmanuel Macron, lui, connaît une cote de confiance stable depuis son arrivée à l'Élysée, avec 45% d'opinion favorable. Yves-Marie Cann, le directeur des études politiques d'Elabe, cité dans Les Échos, y voit "une relative surpriseles premiers pas du président de la République, notamment sur la scène internationale, ayant été largement salués". "D'autres sujets, notamment de l'affaire Ferrand et, de manière moins visible, la future hausse de la CSG" ont légèrement brouillé son image. Richard Ferrand, justement, pâtit de son implication dans une affaire de favoritisme supposé. La part des sondés qui ont une mauvaise image du ministre de la Cohésion des territoires a bondi de 23 points pour s'établir à 47%.

Le baromètre Elabe montre aussi la chute vertigineuse de Manuel VallsL'ancien Premier ministre, pour qui 73% des sondés ont une mauvaise image, a perdu cinq points d'opinion favorable en un mois (12%) et 19 points depuis qu'il a quitté le gouvernement fin 2016 pour présenter sa candidature à la primaire de la gauche. La forte érosion se confirme à gauche, où seulement 17% des sympathisants ont une image positive de lui.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/