1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Gérald Darmanin sur RTL : "Je n'ai pas adhéré à La République en Marche"
2 min de lecture

Gérald Darmanin sur RTL : "Je n'ai pas adhéré à La République en Marche"

INVITÉ RTL - Le ministre de l'Action et des Comptes publics est toujours membre des Républicains et compte bien y rester.

Gérald Darmanin était l'invité de RTL le 28 septembre 2017
Gérald Darmanin était l'invité de RTL le 28 septembre 2017
Crédit : Kathleen Franck
Impôt à la source : Darmanin confirme son entrée en vigueur le 1er janvier 2019
15:46
La rédaction numérique de RTL & Yves Calvi

Qu'est venu faire Gérald Darmanin au gouvernement, alors qu'il était, autrefois, porte-parole de Nicolas Sarkozy au sein de l'UMP ? Interpellé sur RTL par un auditeur adhérent du parti Les Républicains, le ministre de l'Action et des Comptes publics dit avoir voulu "servir son pays" pour répondre aux problèmes des Français ayant voté pour Marine Le Pen ou Jean-Luc Mélenchon.

L'ancien maire de Tourcoing observe d'ailleurs une "différence très profonde avec une partie des dirigeants des Républicains". Elle porte sur le barrage au Front national, lors de la présidentielle : "Je n'ai pas hésité à voter pour M. Macron au lendemain du premier tour face à Mme Le Pen. Je suis issu d'une famille gaulliste et, pour moi, il n'y a pas d'hésitation à avoir entre les ennemis de la République et ceux qui sont républicains. M. Macron est évidemment un grand républicain".

Macron "bien moins sectaire"

Menacé d'être exclu des Républicains, Gérald Darmanin en est, au 28 septembre, toujours un membre. "Ça fait quatre mois qu'lis essaient de m'exclure. Manifestement, ils ont du mal à trouver l'article des statuts qui permettent d'exclure un ministre", ironise-t-il. Rester chez LR ne semble cependant pas le déranger. Il n'a d'ailleurs pas l'intention d'imiter Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, qui a rejoint le parti de la majorité présidentielle. "Je n'ai pas adhéré à La République en Marche. [...] Je suis entré dans un gouvernement où le Premier ministre a dit qu'il était de droite. Je sers un gouvernement avec des ministres de gauche. Je crois que nous faisons oeuvre utile pour le pays". Il précise par ailleurs : "Je ne sais pas si je suis de droite ou de gauche, mais je me sens très Français".

Le ministre pourrait toutefois envisager de quitter sa famille politique si elle venait à faire affaire avec le Front national : "Le jour où les Républicains m'excluront ou prendront définitivement un parti de rapprochement avec la droite extrême, les conclusions se feront y compris pour mon propre engagement partisan personnel. Mais je constate que le président de la République est bien moins sectaire que les dirigeants de ma propre famille politique".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/