1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Gérald Darmanin sur RTL : "Emmanuel Macron est bien dans ses baskets"
1 min de lecture

Gérald Darmanin sur RTL : "Emmanuel Macron est bien dans ses baskets"

INVITÉ RTL - Le ministre de l'Action et des Comptes publics défend les mesures engagées par le gouvernement comme la baisse des APL ou encore la diminution des emplois aidés.

Gérald Darmanin à l'Assemblée nationale (Illustration).
Gérald Darmanin à l'Assemblée nationale (Illustration).
Crédit : Martin BUREAU / AFP
Gérald Darmanin sur RTL : "Emmanuel Macron est bien dans ses baskets"
06:29
L'invite de RTL Soir du 05/09/2017
06:29
Claire Gaveau
Claire Gaveau

Baisse des APL, diminution des contrats aidés, débat sur la loi Travail... La rentrée du gouvernement est mouvementée. Pourtant, malgré ces quelques turbulences, Emmanuel Macron fait front et mène sa politique. "Emmanuel Macron est bien dans ses baskets, il va opérer la transformation de l'économie et de la société française. Nous dépensions beaucoup d'argent public et qui ne sert pas à être plus efficace", déplore d'emblée Gérald Darmanin, le ministre de l'Action et des Comptes publics.

Concernant la baisse de cinq euros des APL, le ministre défend ouvertement la mesure prônée alors que le président de la République a demandé un effort aux propriétaires. "Il y a deux types de propriétaires. Le parc social et le parc privé. Concernant le privé, il y a une demande du président de la République d'être citoyen, de faire quelque chose pour son pays", détaille Gérald Darmanin.

Avant de poursuivre : "Quand on a cinq euros d'APL, on sait que quatre euros vont au propriétaire. On sait que 18 milliards d'euros sont donnés mais on est toujours aussi mal logés en France. Il y a sans doute quelque chose qui ne va pas sur le logement".

C'est l'entreprise qui créé l'emploi, ce n'est pas la subvention publique

Gérald Darmanin

Au sujet des emplois aidés, le ministre défend là encore la ligne gouvernementale en évoquant des contrats "précaires et subventionnés". "Aujourd'hui, il faut sortir de cette idée qu'en subventionnant on peut faire baisser artificiellement le chômage. C'est tout le contraire de la politique du gouvernement", lance-t-il. "Nous ça sera zéro charge pour les entreprises quand elles embaucheront à partir de l'année prochaine. Et puis surtout, il faut donner de la formation et arrêter de trouver des pis-aller".

À écouter aussi

Gérald Darmanin souhaite dès lors que les Français puissent "être formés et travailler, si c'est possible en entreprise privée". Avant de conclure : "C'est l'entreprise qui créé l'emploi, ce n'est pas la subvention publique". 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/