1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Gérald Darmanin quitte la direction des Républicains et prend ses distances avec Nicolas Sarkozy
2 min de lecture

Gérald Darmanin quitte la direction des Républicains et prend ses distances avec Nicolas Sarkozy

L'ancien porte-parole du président des Républicains a annoncé qu'il quittait la direction du parti jeudi 7 janvier 2015.

Gérald Darmanin à l'Assemblée nationale le 1er avril 2015.
Gérald Darmanin à l'Assemblée nationale le 1er avril 2015.
Crédit : Stephane Allaman / Panoramic
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang

La maire de Tourcoing Gérald Darmanin enchaîne les démissions depuis les élections régionales du 6 et 13 décembre 2015. Après avoir abandonné son mandat de député pour se consacrer pleinement à celui de conseiller régional, Gérald Darmanin a annoncé qu'il ne serait pas reconduit dans ses fonctions de secrétaire général des Républicains dans le nouvel organigramme, à sa demande selon La Voix du Nord.

Alors que Nicolas Sarkozy avait recueilli dans son giron le jeune élu, tout juste arrivé à la mairie de Tourcoing, pour en faire son porte-parole lors de la campagne pour la présidence de l'UMP, l'élu de la métropole lilloise n'a pas manqué d'adresser quelques piques à son ancien mentor. "J’ai été élu député quand il a perdu et maire quand il n’était pas président de ma famille politique. Je rends service mais je ne lui dois pas grand-chose", confie-t-il dans le quotidien régional.

Pas "d'envie de Sarkozy"

Après avoir fait campagne pour Xavier Bertrand en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Gérald Darmanin n'est pas convaincu que le président des Républicains soit un candidat idéal en 2017 : "J’ai toujours du respect et de l’attachement pour Nicolas Sarkozy. Mais nous avons eu après les régionales une discussion animée. Je lui ai dit que s’il avait été un grand président, je n’ai pas senti d’envie de Sarkozy pendant la campagne. Les gens en ont marre de la politique comme avant. Il faut qu’il change d’entourage et de méthode."

Si le maire de Tourcoing quitte la direction des Républicains, il est cependant fortement pressenti pour prendre la tête de la fédération du Nord des Républicains, jusque là tenue par le turbulent Jean-Renée Lecerf. Une position qui s'avère stratégique à un peu moins d'un an de la primaire du parti pour élire le candidat de la droite pour 2017.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/