1 min de lecture Info

G8 : ce qu'il faut retenir de ce sommet

Le sommet du G8 s'est achevé ce mardi 18 juin, après deux jours de discussions. Syrie, évasion fiscale, économie, voici les grandes lignes de ce qu'il s'y est dit.

Barack Obama et François Hollande au sommet du G8 à Lough Erne, en Irlande du Nord, le 18 juin
Barack Obama et François Hollande au sommet du G8 à Lough Erne, en Irlande du Nord, le 18 juin Crédit : AFP / BERTRAND LANGLOIS
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Les dirigeants du G8, réunis à Lough Erne, en Irlande du Nord, ont débattu de sujets aussi différents que la situation en Syrie, l'évasion fiscale, ou encore la libération d'un marin français kidnappé par des pirates. Voici les grandes lignes de ce qu'il faut retenir de ce sommet.

Accord a minima sur la Syrie

Après deux jours de dures tractations, le G8 a accouché d'un accord a minima sur la Syrie, appelant à l'organisation "dès que possible" d'une conférence de paix mais laissant en suspens toutes les questions clés pour le règlement du conflit.

Avec ses formulations floues ou ambigües, la déclaration finale du sommet reflète les profondes divergences entre Moscou, soutien indéfectible du régime de Damas, et les Occidentaux, qui appuient l'opposition syrienne.
Les pays du G8 ont tout de même condamné "tout usage d'armes chimiques en Syrie", du côté de l'armée comme de celui des rebelles, et appelé "toutes les parties au conflit à autoriser l'accès aux enquêteurs mandatés par l'ONU" pour mener une enquête sur ces armes chimiques.

Le G8 uni contre le "fléau" de l'évasion fiscale

S'ils étaient divisés sur la Syrie, les dirigeants du G8 ont affiché un front uni pour "combattre le fléau de l'évasion fiscale".

À lire aussi
La dentelle Caudry de la maison Solstiss mise à l'honneur de l'exposition "made in France" de l'Élysée, les 18 et 19 janvier 2020. reportage
Nord : comment la maison Solstiss a vécu ces derniers mois ?

La déclaration finale du sommet a insisté sur la mise en place d'échanges automatiques entre les pays pour lutter contre la fraude fiscale. "Nous engageons à développer un vrai modèle mondial unique pour l'échange automatique multilatéral et bilatéral d'informations fiscales, sur la base des systèmes existants."

Promouvoir la croissance et l'emploi

En matière d'économie mondiale, les huit puissances mondiales ont affirmé que la promotion de la croissance et de l'emploi était la première priorité. "Nous sommes convenus d'encourager la reprise mondiale en soutenant la demande, en consolidant nos finances publiques et en ayant recours à toutes les sources de croissance."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Info International Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants