1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Fusillades à Copenhague : Manuel Valls parle "d'islamofascisme"
1 min de lecture

Fusillades à Copenhague : Manuel Valls parle "d'islamofascisme"

INVITÉ RTL / REPLAY - Le Premier ministre réaffirme sa volonté de maintenir la mobilisation des forces de l'ordre à un niveau très élevé.

Manuel Valls, invité de RTL, le 16 février 2015
Manuel Valls, invité de RTL, le 16 février 2015
Crédit : Frédéric Bukajlo / Abaca Press / RTL
Manuel Valls aux juifs : "La France est blessée et ne veut pas votre départ"
12:57
Manuel Valls aux juifs : "La France est blessée et ne veut pas votre départ"
12:57
Manuel Valls : "Le Front national n'aime pas la France"
10:59
Romain Renner & Philippe Corbé

Au lendemain des fusillades qui ont fait deux morts et cinq blessés à Copenhague, la mobilisation antiterroriste reste à un niveau très élevé. "Cela fait plusieurs mois et plusieurs années que nous disons que la menace est particulièrement élevée (...) Il faut s'habituer à vivre avec cette menace", estime Manuel Valls.

Le Premier ministre, qui estime que le Danemark a subi une attaque similaire à celles qui ont touché la France en janvier, rappelle que "tous les moyens sont mobilisés" pour lutter contre la menace "islamofasciste". Manuel Valls appelle à ne céder "ni à la peur ni à la division".

"L'islam doit prendre ses responsabilités"

Le Premier ministre rappelle que le gouvernement travaille actuellement sur les solutions qui permettront de mieux former les imams et de le faire en France. "On peut trouver des moyens sans toucher au principe même de la laïcité", explique-t-il. Former les imams en Alsace, où la loi de 1905 ne s'applique pas, fait partie des solutions envisageables.

"L'immense majorité des musulmans n'en peut plus d'être confondue avec cette horreur, déplore Manuel Valls. L'islam doit prendre ses responsabilités". Et le Premier ministre de faire référence à l'éditorial de Libération du 16 février : "Il faut ouvrir les portes et les fenêtres en grand. Il faut se mobiliser (...) Nous sommes tous danois, aujourd'hui".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/