1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Front national : un colistier de Marion Maréchal-Le Pen aurait aidé un skinhead en cavale
1 min de lecture

Front national : un colistier de Marion Maréchal-Le Pen aurait aidé un skinhead en cavale

Selon "Mediapart", un proche de la députée possède des liens forts avec la mouvance skinhead néo-nazie.

Marion-Maréchal Le Pen souhaite organiser un voyage en Syrie
Marion-Maréchal Le Pen souhaite organiser un voyage en Syrie
Crédit : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
James Abbott
James Abbott

Guillaume Pradoura, colistier de Marion Maréchal-Le Pen aux dernières élections régionales, n'a pas vraiment le profil "dédiabolisé" souhaité par la présidente du Front national, Marine Le Pen. Également assistant parlementaire de Nicolas Bay, numéro trois du parti frontiste, au parlement européen, le jeune homme nourrit en effet des relations très amicales avec un skinhead proche du Ku Klux Klan et de la mouvance néo-nazie révèle le site Mediapart.

À tel point que cette ancienne personnalité de l'ultradroite marseillaise lui aurait porté assistance alors qu'il était recherché par la police française. Personnalité sulfureuse, Guillaume pradoura est à l'origine de la création des Jeunesses identitaires Massilia en 2007, et figure sur la liste FN de Stéphane Ravier aux élections municipales de 2008.

Une "sorte de réflexe paternaliste", selon Pradoura

Mediapart publie des extraits de conversations datant de 2010 entre le fugitif, Jérémy Recagno, et Guillaume Pradoura. Le premier avoue dans cette conversation avoir "giflé un peu trop fort un red" (redskin, skinhead d'extrême gauche ndlr), durant une permission de sortie de prison. Pradoura a donc donné les coordonnées de plusieurs personnalités de l'extrême droite néonazie européenne, afin de faciliter la cavale du fugitif qui s'était réfugié dans un camp du Ku Klux Klan dans l'Arkansas (USA).

Contacté par Mediapart, Guillaume Pradoura affirme avoir voulu aider le fugitif, qu'il connaît depuis 2006, par "une sorte de réflexe paternaliste" et affirme aujourd'hui n'avoir plus de contacts avec lui.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/