1 min de lecture Front national

Le FN veut insister sur la dimension "personnelle" du retrait de Maréchal-Le Pen

Dans une lettre envoyée aux dirigeants du Front national, Nicolas Bay souhaite "rétablir la vérité et dissiper les interprétations erronées sur cette décision".

Marion Maréchal-Le Pen a annoncé dans un communiqué que l'élu ne faisait désormais plus partie du groupe FN au Conseil régional de PACA
Marion Maréchal-Le Pen a annoncé dans un communiqué que l'élu ne faisait désormais plus partie du groupe FN au Conseil régional de PACA Crédit : BORIS HORVAT / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
et AFP

Quelques jours après l'élection d'Emmanuel Macron à la tête de l'Élysée, Marion Maréchal-Le Pen a annoncé qu'elle souhaitait se retirer de la vie politique. Mais la députée de Vaucluse "ne renonce pas définitivement au combat politique" : "Je ne pourrai jamais rester indifférente aux souffrances de mes compatriotes". Nicolas Bay, le numéro trois du Front national, a demandé mercredi 10 mai, dans un message aux "cadres et élus du Front national", de "dissiper les interprétations erronées" quant à une dimension politique et non "avant tout personnelle" du retrait temporaire de Marion Maréchal-Le Pen.

"Je vous invite plus que jamais, dans le cadre des responsabilités et mandats que vous exercez, à rétablir la vérité et dissiper les interprétations erronées sur cette décision", écrit le secrétaire général du parti. "Comme vous pouvez le constater, quelques interprétations médiatiques malveillantes tentent de donner une signification politique à la décision de Marion Maréchal-Le Pen de se mettre - temporairement nous l'espérons ! - en retrait de la vie politique et de renoncer à briguer un nouveau mandat lors des élections législatives", s'inquiète l'eurodéputé. 

Cette décision "est avant tout le choix personnel d'une jeune femme qui a été totalement accaparée par le combat politique depuis 5 ans et qui souhaite à la fois pouvoir se consacrer davantage à sa vie personnelle et familiale et, par ailleurs, à des projets professionnels dans le secteur privé qui sont incompatibles avec l'engagement politique lorsque celui exige une disponibilité totale" souligne Nicolas Bay. Marine Le Pen, défaite dimanche au second tour de la présidentielle, a dit "regretter profondément" ce retrait temporaire de la vie politique de sa nièce mais "hélas comme maman comprendre" cette décision vue par certains au Front national comme un "séisme" interne

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Marion Maréchal Marine Le Pen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants