1 min de lecture Front national

Front national : Jean-Marie Le Pen sera bien présent au défilé du 1er mai

Encore convalescent après son malaise cardiaque, le patriarche participera toutefois à la traditionnelle marche en l'honneur de Jeanne d'Arc à Paris. Mais il ne s'exprimera pas.

Jean-Marie Le Pen au défilé du 1er mai 2014 à Paris
Jean-Marie Le Pen au défilé du 1er mai 2014 à Paris Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Jean-Marie Le Pen sera sur pieds en fin de semaine. Le président d'honneur du FN sera présent au traditionnel défilé du 1er mai du parti à Paris, a affirmé son entourage à l'AFP ce lundi 27 avril.

Comme on lui demandait si le patriarche frontiste, 86 ans, serait bien présent, malgré son récent problème cardiaque, ayant suscité une hospitalisation, son chef de cabinet Guillaume L'Huillier l'a confirmé. En revanche, seule Marine Le Pen s'exprimera sur scène, a annoncé celle-ci, interrogée par l'AFP

"Ca a toujours été le cas" que seul le président du mouvement s'exprime sur scène, a-t-elle assuré. "L'année dernière, (Jean-Marie Le Pen) avait pris la parole car c'était juste avant les Européennes, je n'allais pas, moi, parler de Jeanne d'Arc" en pleine campagne, a-t-elle précisé. 

Jean-Marie Le Pen défilera parmi les ténors

En 2012, Jean-Marie Le Pen avait, selon elle, pu s'exprimer car c'était le 600e anniversaire de la naissance de cette figure commémorée chaque année par l'extrême droite lors de ce défilé. Il ne s'était pas exprimé en 2013 ni en 2011, juste après l'accession de sa fille à la présidence du parti.

À lire aussi
Adrien Quatennens invité dans Le Grand Jury le 8 mars 2020 élections municipales
Municipales 2020 : Quatennens préfère le cas par cas au front républicain

Dans le cortège comme sur scène, Marine Le Pen sera entourée des conseillers départementaux récemment élus. Les principaux ténors frontistes seront derrière. "On n'est pas à la cour princière, il n'y a pas de rétrogradation", a ironisé Marine Le Pen.

Encore convalescent

Jean-Marie Le Pen aurait dû être convoqué ce lundi en bureau exécutif extraordinaire pour décider d'éventuelles sanctions le concernant, après ses propos dans Rivarol (défense du maréchal Pétain, etc.) et sur BFMTV-RMC (répétition de ses propos condamnés par la justice sur les chambres à gaz, "détail" de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale). 

Mais sa fille a annoncé que cette réunion serait repoussée au 4 mai, pour laisser à son père le temps de la convalescence. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Jean-Marie Le Pen 1er mai
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants