1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Front national : Jean-Marie Le Pen est "déconnecté de la réalité du pays", dit Marine Le Pen
2 min de lecture

Front national : Jean-Marie Le Pen est "déconnecté de la réalité du pays", dit Marine Le Pen

INVITÉE RTL - La présidente du Front national note aussi que Jean-Marie Le Pen est "déconnecté de la réalité interne" du parti.

Marine Le Pen, invitée de RTL, le 10 juillet 2015
Marine Le Pen, invitée de RTL, le 10 juillet 2015
Crédit : Alice Beckel / RTL.fr
Marine Le Pen : "Jean-Marie Le Pen est déconnecté de la réalité du pays"
07:07
Front national : Jean-Marie Le Pen est "déconnecté de la réalité du pays", dit Marine Le Pen
07:05
Julien Absalon
Julien Absalon

La guerre des mots et d’influence par voie de presse continue à la tête du Front national. Marine Le Pen, invitée de RTL vendredi 10 juillet, a sévèrement critiqué la volonté exprimée par son père, à l’hebdomadaire Marianne, de voir son courant “être représenté” dans l’élection présidentielle de 2017. “On est au bout de l’irrationnel. Sa volonté exprimée d’avoir son courant démontre qu’il est aujourd'hui déconnecté de la réalité du pays et de la réalité interne du Front national”, a-t-elle lancé.

D'abord suspendu de son statut de président d'honneur du Front national, Jean-Marie Le Pen a obtenu auprès de la justice la révocation de sa sanction, le 2 juillet, puis l'annulation du congrès par correspondance qui devait changer les statuts du parti et supprimer le titre de président d'honneur, mercredi 8 juillet. Une situation que ne comprend pas Marine Le Pen. "De manière absolument incroyable, la justice s'insère dans la libre disposition d'un parti politique", a regretté la députée européenne.

Cette situation est suspendue, ce n'est pas une décision définitive

Marine Le Pen

Elle s'en est également directement pris au cofondateur du parti : "Sur le principe, Jean-Marie Le Pen est en train de bloquer une consultation populaire du peuple du Front national. La volonté des adhérents est supérieure à toute autre considération. Je défends les référendums dans le cadre de la démocratie interne".

Marine Le Pen a ensuite fait part de sa confiance sur les recours en appel interjetés par le parti sur les deux jugements rendus par le tribunal de Nanterre. "Cette situation est suspendue, ce n'est pas une décision définitive. Laissez donc les choses se faire. C'est malheureux que l'on soit obligé de s'occuper de ça, alors qu'il y a des sujets plus importants", a-t-elle conclu.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/