2 min de lecture Front national

Front national : garden-party chez Jean-Marie Le Pen sans sa fille

Le fondateur du Front national a organisé une petite soirée d'anniversaire à l'occasion de ses 88 ans.

Jean-Marie Le Pen s'en est pris à la mémoire de Michel Rocard
Jean-Marie Le Pen s'en est pris à la mémoire de Michel Rocard Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
Paul Véronique
Paul Véronique

Près de 300 personnes se sont rendues dans la propriété de Jean-Maire Le Pen samedi 25 juin pour fêter avec lui ses 88 ans. Un petit banquet dans sa propriété Montretout, comme à la grande époque, rapporte Le Parisien. Ambiance mondaine, au milieu des petits fours et des coupes de champagne. Pourtant comme les années, les affaires s'accumulent pour l'ancien frontiste. La dernière en date, une enquête sur un prétendu assistant parlementaire dont il ne peut fournir la preuve du travail. En conséquence, le Parlement européen lui réclame les 320.000 euros indûment touchés. "Quand je perds mon portefeuille, je m'efforce de le retrouver. Et si je ne le retrouve pas, je ne m'inflige pas le chagrin de l'avoir perdu", lâche le fondateur du Front national.

Alors, qu'importe, pas de quoi gâcher la fête. D'ailleurs, pas de troubles-fête non plus. Marine Le Pen, qui l'a exclu du FN en 2015, n'a pas été invitée. Reste donc les 300, les derniers soutiens. Un ensemble hétéroclite d'identitaires, révèle toujours Le Parisien. Des cadres frontistes, comme Bruno Gollnisch et Marie-Christine Arnautu, mais aussi Jérôme Bourbon le directeur de Rivarol, l'hebdomadaire d'extrême droite. Plus étonnant, un prêtre orthodoxe et Massimo Gargia, ancien jet-setter.  On relèvera aussi la présence de Henri de Lesquen, le président de Radio Courtoisie, candidat à la présidentielle qui voudrait, d'après son programme, condamner les immigrés clandestins "aux travaux forcés". 

Pas vraiment en accord avec la stratégie de dédiabolisation

"Je fête mes anniversaires aux calibres des canons. Mais attention ! Le 88, c’est un calibre allemand. On va encore me faire des reproches", nargue Jean-Maire Le Pen. La référence au "88" est bien connue dans les milieux néo-nazis. Il désigne le salut hitlérien. H étant la huitième lettre de l'alphabet, HH signifie "Heil Hitler".

À lire aussi
Nicolas Dupont-Aignan au Cirque d'hiver à Paris, le dimanche 23 septembre 2018 Nicolas Dupont-Aignan
Européennes 2019 : Dupont-Aignan mènera une "liste d'union" des droites

En fait, si Marine Le Pen n'a pas été invitée, c'est parce "qu'elle ne serait pas venue", confie le patriarche. La stratégie de dédiabolisation s'accorde en effet mal avec la faune locale. Mais l'ancien président du Front national ne désespère pas. Dans son entourage, on explique : "Si elle veut gagner en 2017, elle ne peut pas laisser Jean-Marie Le Pen de côté et tout ce qu’il représente auprès de la droite nationale et des patriotes." 

La rédaction vous recommande

 

Lire la suite
Front national Jean-Marie Le Pen Marine Le Pen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783870413
Front national : garden-party chez Jean-Marie Le Pen sans sa fille
Front national : garden-party chez Jean-Marie Le Pen sans sa fille
Le fondateur du Front national a organisé une petite soirée d'anniversaire à l'occasion de ses 88 ans.
https://www.rtl.fr/actu/politique/front-national-garden-party-chez-jean-marie-le-pen-sans-marine-le-pen-7783870413
2016-06-28 15:32:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/cUv2nVYGDYtXD0l5uei83Q/330v220-2/online/image/2016/0627/7783870440_000-arp4386595.jpg